Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

1er août, Fête nationale


Guillaume Tell et la Statue de la Liberté unis pour des valeurs fondamentales







Le héros suisse de la liberté Guillaume Tell et son fils Walter célèbrent la Fête nationale sur une petite île de New York (montage photo).  (zVg)

Le héros suisse de la liberté Guillaume Tell et son fils Walter célèbrent la Fête nationale sur une petite île de New York (montage photo). 

(zVg)

Il ne déplace pas de montagne, mais transforme des sommets comme le Cervin ou la Jungfrau en énormes drapeaux suisses de roc et de glace. Le 1er août, jour de la Fête nationale suisse, l’artiste zurichois de 54 ans Gerry Hofstetter offre au héros national Guillaume Tell un voyage à New York. Il réunit ainsi Guillaume Tell, son fils Walter et la Statue de la Liberté au sein d’«une famille ‘patchwork’, qui représente la liberté et l’indépendance comme valeurs fondamentales de l’humanité».

Gerry Hofstetter différencie clairement le mythe de la réalité. «Non, Guillaume Tell n’a pas tiré sur une petite pomme, mais il voyage maintenant dans la Grande Pomme.»

Plus précisément sur une île qui s’appelle «Rat Island». La petite île rocheuse dans le quartier du Bronx est d’ailleurs la seule île privée de la ville de New York. Les propriétaires, deux expatriés suisses, ont contribué de manière significative à la réalisation du projet de Gerry Hofstetter.

L’original du monument à la mémoire de Guillaume Tell, sculpté en bronze, se trouve à Altdorf dans le canton d’Uri. Il représente le héros barbu de la liberté avec son arbalète sur l’épaule et un bras protecteur passé autour de son jeune fils Walter.

Cet article est publié dans le cadre de #DearDemocracy, la plateforme pour la démocratie directe de swissinfo.ch.

La copie fidèle de Gerry Hoffstetter a la même taille que l’originale avec ses quatre mètres de hauteur, mais elle est construite en polyester et en résine synthétique.

Ce dimanche 31 juillet, Gerry Hofstetter se rend en bateau sur l’île avec ses deux hôtes et 80 invités, accompagnés par un groupe de musique d’expatriés suisses. A ce moment-là, il dévoile son Guillaume Tell.

Le droit à la liberté et l’indépendance

Avec son action, Gerry Hofstetter veut raviver le souvenir de ce que représente Guillaume Tell: la lutte pour le droit à la liberté et à l’indépendance. «Sa foi en ces valeurs font de Guillaume Tell un personnage lumineux, une figure dotée d’une force symbolique.»

A New York, le Guillaume Tell de Gerry Hofstetter n’incarne toutefois explicitement pas deux rôles: «Il n’est pas l’inventeur de la démocratie, mais il est plutôt à sa source. Ce sont les Américains qui ont inventé la démocratie. Nous, les Suisses nous l’avons reprise et améliorée.»

Une chose est très importante pour l’artiste: Guillaume Tell ne séjourne pas comme politicien dans la Grande Pomme. «Il soutient la Statue de la Liberté et ensemble ils promeuvent et renforcent les droits de l’Homme comme valeurs fondamentales de l’humanité.»

Gerry Hofstetter ne peut pas prendre toute sa famille ‘patchwork’ dans ses bras. Une distance de 28 kilomètres à vol d’oiseau sépare Guillaume Tell et son fils de la Statue de la Liberté. Ils sont toutefois positionnés de telle manière à ce qu’ils voient la Statue de Liberté.

«Républiques sœurs»

L’action de Gerry Hofstetter est un projet pour l’amitié entre la Suisse et les Etats-Unis. Les deux pays sont décrits comme des Républiques sœurs, car ils se sont inspirés mutuellement pour rédiger leurs Constitutions (1776 USA, 1848 Suisse).

Gerry Hofstetter s’est rendu célèbre grâce à ses gigantesques projets d’illumination. En 2012, il a projeté le Titanic en grandeur originale sur un iceberg dans l’Arctique, à l’occasion du centième anniversaire du naufrage du paquebot.

En 2005 et 2012, il a fait apparaître de gigantesques drapeaux suisses sur le Cervin, puis la Jungfrau, deux sommets qui culminent à plus de 4000 mètres d’altitude. 


swissinfo.ch

Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

×