Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Congrès de l’OSE


Comment encourager les citoyens à participer à la politique







L'équipe multilingue de Politbox parcourt la Suisse pour encourager les jeunes à s'intéresser à la politique.  (Keystone)

L'équipe multilingue de Politbox parcourt la Suisse pour encourager les jeunes à s'intéresser à la politique. 

(Keystone)

Dans la perspective des élections fédérales, le congrès de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) se concentre cette année sur la participation politique des citoyens. Ils ont un rôle fondamental à jouer dans la démocratie directe helvétique.

Le slogan du congrès de Genève n’est pas le fruit du hasard: «La formation citoyenne: garantie d’une démocratie vivante».

Dans un pays où, traditionnellement, le peuple se rend souvent aux urnes, et à neuf semaines des élections du parlement national, il est essentiel que les citoyens soient impliqués et informés pour que le système politique fonctionne.

Le taux de participation tourne autour des 40 à 50% en moyenne lors des votations fédérales. Il peut paraître étonnamment bas à certains et confirmer l’opinion de ceux qui considèrent que la démocratie directe est trop exigeante et compliquée.

Ces critiques pourraient en particulier viser la jeune génération, dont moins d'un tiers avait participé aux élections parlementaires de 2011.

Mais par rapport aux chiffres en Suisse-même, le taux de participation n'est pas plus élevé parmi les expatriés, malgré la tendance croissante de ces derniers à se faire inscrire sur les registres électoraux. La faiblesse du taux de participation est souvent imputée à la lenteur des services postaux dans certains pays.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)

C’est pourquoi l'OSE a insisté sur la mise en œuvre du vote électronique pour tous les Suisses de l’étranger. Initialement, le gouvernement voulait que la moitié environ des 142'000 expatriés enregistrés sur les listes électorales puissent voter par Internet lors des élections du 18 octobre. Cette semaine cependant, il a décidé de réduire drastiquement le nombre de bénéficiaires du vote électronique, pour des raisons de sécurité.

«C’est une très mauvaise nouvelle pour nous, déclare la codirectrice de l’OSE, Ariane Rustichelli. Nous invitons les autorités à faire en sorte que le vote électronique soit enfin opérationnel pour tous les expatriés suisses d’ici aux élections parlementaires de 2019».

Formation

On peut remédier aux problèmes techniques, mais l'élargissement de l’accès au vote électronique ne suffit pas forcément à convaincre tout le monde. Des études ont montré que les jeunes adultes en particulier doivent être mieux informés de leurs droits et devoirs de citoyens. Les écoles ou d'autres initiatives publiques et privées se sont efforcées de le faire.

Le congrès de deux jours de l’OSE contribue à ces efforts avec des tables rondes et des ateliers réunissant également des politiciens connus, ainsi qu’un discours d'ouverture par la ministre de la communication Doris Leuthard.

Des spécialistes en matière de vote électronique, de communication et des droits humains mettront l’accent sur divers aspects de la démocratie directe et de la formation citoyenne en Suisse et à l'étranger.

La discussion devrait notamment porter sur les informations nécessaires pour que le citoyen puisse se forger une opinion. Quel est le rôle des écoles, des médias, des organisations non gouvernementales dans la société civile? Comment Politbox, projet spécial multimédia de toutes les unités de la Société suisse de radiodiffusion, peut-il contribuer à stimuler l’intérêt des jeunes pour la démocratie directe?

Congrès annuel

Les intérêts des Suisses de l’étranger sont représentés par l'OSE, organisation qui célébrera son 100ème anniversaire en 2016.

Son congrès annuel de deux jours se tient cette année les 15 et 16 août à Genève.

Il est précédé le vendredi par la réunion bisannuelle du Conseil des Suisses de l'étranger, le porte-parole officiel de l'organisation composé de 125 délégués d'associations et de clubs suisses à l'étranger, ainsi que de représentants d'institutions intérieures.

Premier point fort de cette journée: l’élection du nouveau président de l’Organisation. Le candidat proposé par le Comité de l’OSE, Remo Gysin, est élu avec une majorité confortable de 67 voix sur 73.


(Adaptation de l'anglais: Isabelle Eichenberger), swissinfo.ch

Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

×