Simonetta Sommaruga «La Suisse n’est pas un pays de transit» pour réfugiés




La ministre de la justice Simonetta Sommaruga s'est exprimée jeudi sur la situation à Côme en Italie, où de nombreux réfugiés refoulés par la Suisse sont en attente. «C'est dur à supporter», mais la Suisse ne deviendra pas un pays de transit, a-t-elle assuré. 

«De telles situations ne devraient plus avoir cours en Europe», a-t-elle dit lors de sa traditionnelle rencontre d'été avec les médias à Berne. Plus de 500 réfugiés attendent à Côme. 

Cependant, la plupart de ces réfugiés ne veulent pas obtenir l'asile en Suisse, mais poursuivre leur route vers l'Europe du Nord et l'Allemagne, a assuré Simonetta Sommaruga

Et la Suisse ne souhaite pas devenir un pays de transit pour ces réfugiés, a-t-elle clairement indiqué. Notamment pour des questions de sécurité: on doit pouvoir enregistrer toute personne entrant en Suisse, surtout dans le contexte actuel.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lors de sa présentation devant la presse, la ministre n’a répondu à aucune question. Le correspondant parlementaire Pierre Nebel analyse cette communication minimale.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 11.08.2016)

×