Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

#swisshistorypics À Saint-Moritz en 1948, les premiers JO de l'Après-guerre

Il y a 70 ans, la Suisse accueillait les premiers Jeux olympiques depuis la Seconde Guerre mondiale dans la station de St. Moritz. Le Japon et l'Allemagne ont été exclus en raison de leur rôle dans le conflit et l'Union soviétique n'a envoyé aucun athlète en compétition. Mais près de 700 athlètes de 28 nations ont pris part à 22 épreuves et à quatre sports différents.

L'impact de la guerre se fait encore sentir dans toute l'Europe. Les athlètes n'avaient pas été en mesure de quitter leur pays d'origine ou de participer à une compétition depuis un certain temps, et il n'y avait pas eu d'investissement dans le sport. Afin de remonter le moral, l'événement d'hiver de l'après-guerre, qui eut lieu à la fin de janvier 1948, fut baptisé "Les Jeux du renouveauLien externe".

Le Comité international olympiqueLien externe (CIO) a choisi St. Moritz comme site des Jeux d'hiver de 1948 en raison de son infrastructure bien entretenue, qui avait été construite pour les Jeux olympiques d'hiver de 1928. Le problème de l'offre limitée d'équipements sportifs a suscité un sentiment de camaraderie, notamment à l'égard des skieurs norvégiens. Ils ont dû emprunter des skis à l'équipe américaine pour participer à la compétition.

Tout cela, et le fait que la Suisse soit restée neutre tout au long de la guerre, a donné un élan d'optimisme aux organisateurs et aux concurrents.

Les événements autour de la compétition de bobsleigh ont été marquant, en partie à cause d'allégations de sabotage: la direction des traîneaux de l'équipe américaine aurait été trafiquée. Plus tard, un chauffeur de camion a admis avoir causé les dommages en reculant accidentellement dans le hangar où les bobsleighs étaient gardés. L'équipe suisse a remporté la médaille d'or et l'argent, laissant la médaille de bronze aux Etats-Unis.

Cette galerie fait partie de la série #swisshistorypicsLien externe.