Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«Terribilis est locus iste»

Le démon qui, grimaçant sous le poids d'un bénitier, accueille les fidèles de l'Eglise Sainte-Madeleine à Rennes-le-Château.

(Torkain)

«Bérenger Saunière ou Le Grand Secret», c'est le titre d'un ouvrage que publie l'écrivain vaudois Rolf Kesselring. L'occasion de se replonger avec curiosité dans les mystères de Rennes-le-Château.

Il est des lieux magnétiques... Et le village français de Rennes-le-Château en est indéniablement un. Il suffit de goûter une fois à ce hameau, perché sur une colline des Corbières, dans le département de l'Aude - en plein pays cathare, pour être happé par les sulfureux mystères qui l'entourent.

Kesselring, c'est le personnage haut en couleurs qui porta à bouts de bras l'aventure des librairies et des Editions La Marge en Suisse romande. Mais derrière le féru de BD se cachait déjà un autre passionné, plus discret: l'amateur d'histoires étranges, celles qui fleurent bon l'alchimie, l'occultisme, ou l'ésotérisme... Et en matière d'ésotérisme, Rennes-le-Château a de quoi combler les plus exigeants.

Rappel des faits: à la fin du 19ème siècle, Bérenger Saunière, curé de Rennes-le-Château, est un simple et pauvre curé de campagne, à l'affût de fonds qui lui permettraient de rénover son église. Une fois les travaux de base entamés, il va faire, semble-t-il, deux découvertes successives qui vont bouleverser sa vie: des pièces d'or, et surtout deux parchemins, cachés dans un pilier d'origine wisigothique.

A partir de ce moment, son train de vie va exploser. Il va construire une tour néo-gothique qu'il baptisera «Tour Magdala», une villa nommée «Villa Bethania», une serre, un chemin de ronde, une orangerie, un parc. Il va de surcroît décorer son église de symboles que ni Francs-Maçons, ni Rose-Croix ne renieraient, et passer plusieurs de ses nuits à fouiller certaines tombes anciennes du cimetière attenant à l'église... «Terribilis est locus iste», dit le portail de celle-ci: «ce lieu est terrible».

Qu'a donc trouvé Bérenger Saunière, qui lui a à la fois permis de bénéficier de ressources financières intarissables, et peut-être de protections diverses, notamment vaticanes? Qu'a-t-il partagé avec son confrère de Rennes-les-Bains, l'Abbé Boudet, qui fit également fortune? Un trésor matériel? Ou spirituel? Peut-être un incroyable secret?

Ce sont des dizaines et des dizaines de livres qui sont parus ces dernières années sur le sujet, car l'extrême richesse de l'histoire de l'Aude permet de multiplier les théories. Ainsi parmi celles-ci se croisent et s'entremêlent les silhouettes des Wisigoths, des Mérovingiens, des Cathares, des Templiers, des Francs-Maçons, et du très brumeux Prieuré de Sion.

Celle de Marie-Madeleine également, que toute la région vénère. Et celle de Jésus lui-même. Car... est-on bien sûr qu'il est mort sur la croix, au Golgotha? L'idée qu'il ait pu s'échapper et gagner une rive septentrionale de la Méditerranée est-elle plus irréaliste que celle de sa résurrection? Pas vraiment. Mais plus dérangeante certainement, car toute la théorie chrétienne alors s'effondrerait.

Le mérite du petit livre de Rolf Kesselring est de nous offrir un remarquable survol de toute cette affaire, et en quelque sorte, de faire le point: «Je voulais simplement remettre un peu d'ordre dans tout le fouillis des hypothèses données comme vérités, et les remettre au rang d'hypothèse, car personne n'a la vérité sur ce qui s'est passé. Bien sûr, je ne peux pas m'empêcher de privilégier certaines idées. Mais nous n'avons pas de preuves, c'est pour cela que je ne tiens pas à donner d'opinion», précise-t-il.

Et si tout cela n'était qu'un gigantesque canular? A la dernière page de son ouvrage, Kesselring apporte le meilleur argument possible à ceux qui riraient de «l'affaire Rennes-le-Château»: «En fait, je suis nettement plus intéressé par les questions auxquelles l'histoire de cette région oblige, qu'aux réponses que certains suggèrent».

A noter que ce livre s'inscrit dans une collection intitulée «Les Héritiers de L'impossible», qui s'est déjà focalisée sur Nostradamus et Cagliostro. Léonard de Vinci, Paracelse et Ulrich de Mayence sont notamment dans le collimateur de l'auteur unique, quoique protéiforme, de ces ouvrages.

Bernard Léchot

«Bérenger Saunière ou Le Grand Secret», aux Editions Credel, distribué en Suisse par Transat (Genève).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.