Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Apparition surprise d'un riz OGM interdit en Suisse

Plusieurs tonnes de cargaison du riz incriminé ont été bloquées.

(Keystone)

Les deux principaux distributeurs Migros et Coop ont retiré de la vente un riz américain comportant des traces de modifications génétiques (OGM) interdites en Suisse.

La découverte de ce riz est une première. Elle concerne une grande partie des pays européens.

La contamination en Suisse a été décelée par des analyses commandées par Migros auprès de son laboratoire, a expliqué sa porte-parole Monica Glisenti.

Bien que n'ayant rien trouvé dans ses analyses, Coop a aussi décidé de ne plus vendre le riz incriminé, car le risque d'impuretés ne peut être complètement exclu, a indiqué l'autre grand distributeur dans un communiqué.

Denner étudie aussi la question, mais normalement ses fournisseurs ne s'approvisionnent pas aux Etats-Unis, sauf peut-être pour le riz Uncle Ben's, selon sa porte- parole Eva Maria Bauder.

Pour l'heure, il n'est pas établi avec certitude que du riz contaminé se soit retrouvé dans l'assiette du consommateur.

Interrogé à ce sujet par le quotidien genevois «Le Temps», Martin Schrott, collaborateur scientifique attaché à la division Sécurité alimentaire au sein de l'Office fédéral de la santé (OFS), se montre prudent.

«Ce n'est pas exclu, concède-t-il. C'est la récolte 2005 qui a été contaminée mais, en Europe et en Suisse, nous en avons été informés seulement le 18 août dernier par les autorités américaines. Et les contrôles n'ont été mis en place que depuis une semaine.»

Un gène interdit

La concentration en OGM mesurée par Migros s'élevait à 0,01 %, soit en dessous de la valeur tolérée légalement (0,9 %).

Mais le gène en cause (LL601) est interdit, aucun test n'ayant été mené pour connaître ses effets sur la santé et l'environnement.

C'est pourquoi, le géant orange a aussitôt bloqué la cargaison concernée (près de 1500 tonnes). Le riz long grain provenant d'autres stocks continuera à être vendu.

Selon le distributeur, les contrôles sont devenus systématiques depuis une semaine seulement. Les tests pour déceler le gène n'étaient jusque là pas à disposition. Il ne peut donc pas être exclu que du riz interdit ait déjà été vendu en Suisse.

Les grands distributeurs attendent désormais les instructions de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Une décision de l'Union européenne (UE) doit aussi tomber.

Scandale dans l'Union européenne

La France et la Suède sont en effet les premiers pays à avoir annoncé mardi la découverte de traces de riz américain génétiquement modifié importé illégalement.

Les résultats des laboratoires de ces deux pays doivent encore être validés. Selon Greenpeace, l'Allemagne serait aussi touchée.

La Fédération européenne des meuniers de riz, qui représente 90% du commerce de ce produit dans l'UE, a pour sa part annoncé que, sur les 162 échantillons qui se sont révélés positifs en utilisant un des deux tests de détection des OGM, 33 ont révélé la présence de la variété LL601.

swissinfo et les agences

Faits

Le riz génétiquement modifié LL601 (Liberty Link Rice 601) produit la protéine PAT qui en mesure de neutraliser les effets de l'herbicide Liberty Link de la firme allemande Bayer: les mauvaises herbes meurent et le riz prospère.

Selon le fabricant, ce riz en encore en phase expérimentale et n'est ni cultivé, ni commercialisé.

Fin de l'infobox

La Suisse et les OGM

- Le 27 novembre, plus de 55% des citoyens et tous les cantons suisses ont accepté l'initiative populaire «pour des aliments produits sans manipulations génétiques».

- Ce vote implique que l'agriculture suisse ne pourra pas utiliser d'organismes génétiquement modifiés – plantes et animaux – durant cinq ans.

- Un programme national de recherche a été lancé par le Fonds national de la recherche afin d'alimenter le débat à l'issue du moratoire.

Fin de l'infobox

L'Union Européenne et les OGM

La législation communautaire sur les OGM remonte à 1998, avec un moratoire qui a bloqué l'autorisation des nouveaux produits OGM en Europe.

Ce n'est qu'en mai 2004 qu'a été autorisée la commercialisation des OGM. Certaines variétés de maïs ont été inscrites au catalogue commun des variétés agricoles de l'UE.

Pour être mis sur le marché, un organisme génétiquement modifié doit passer une évaluation de risque.

La réglementation européenne prévoit en outre un étiquetage obligatoire pour tous les aliments contenant plus de 0,9% d'OGM.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×