Toute l'actu en bref

La Bourse suisse termine la semaine dans le vert, en nette hausse (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini nettement dans le vert vendredi, emmenée notamment par ses trois poids lourds défensifs. L'indice des valeurs vedettes (SMI) a gagné 1,06%, 7881,53 à points.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice a gagné 0,3%. Le SLI a fini vendredi en hausse de 0,81% à 1249,45 points et le SPI a gagné 0,97% à 8628,02 points. Sur les trente blue chips, seize ont progressé, douze reculé et Swiss Re et Clariant ont fini inchangés.

Fermée jeudi pour cause de Thanksgiving, Wall Street évoluait légèrement dans le vert au cours d'une séance qui devait se terminer trois heures plus tôt que d'habitude en ce lendemain de Thanksgiving. L'attention se portait essentiellement sur le secteur de la distribution pour le traditionnel "Black Friday".

Les données macroéconomiques sont restées rares ce vendredi. Au Japon, les prix à la consommation ont encore baissé en octobre, pour le huitième mois d'affilée. En Grande Bretagne, la croissance s'est établie à 0,5% au troisième trimestre, selon une deuxième estimation officielle, confirmant la vigueur de l'économie depuis le vote pour le Brexit. En Italie, les commandes à l'industrie ont progressé de 2,6% en septembre sur un an, après avoir progressé en août de 15,9%.

Actelion en tête

Actelion (+16,7%) a caracolé en tête des gagnants durant toute la journée. Peu avant la clôture, l'entreprise bâloise a confirmé ce que disaient les rumeurs: des contacts ont lieu avec l'américain Johnson & Johnson mais rien ne garantit qu'une transaction soit effectivement réalisée. Les poids lourds pharma Roche (+1,5%) et Novartis (+1,2%) ainsi que Nestlé (+1,9%) ont largement soutenu l'indice.

Les rumeurs autour d'Actelion ont aussi permis à Galenica (+4,6%) de se distinguer. Les autres gagnants sont notamment Sika (+1,1%), Kühne+Nagel (+1,2%) et Givaudan (+0,9%).

Dans le camp des perdants, on trouve les bancaires Julius Baer (-0,8%) qui n'a pas profité d'un relèvement d'objectif de cours par Credit Suisse (-2,2%). UBS (-0,1%) a aussi cédé du terrain. Les autres perdants sont LafargeHolcim (-1,3%) et Aryzta (-0,5%), qui publiera ses chiffres trimestriels lundi.

Bond chez Meyer Burger

Sur le marché élargi, l'action Meyer Burger a bondi de 21%. Les créanciers obligataires ont accepté vendredi les demandes de changements de conditions liés aux emprunts qui arriveront à échéance en 2020. L'entreprise de Thoune avait annoncé jeudi un remaniement de sa direction avec passage du témoin du directeur général (CEO) en place depuis longtemps, Peter Pauli, à l'ancien directeur d'Oerlikon, Hans Brändle.

Dans le sillage d'Actelion, Molecular Partners (+4,2%), Basilea (+3,1%) et Ypsomed (+3,0%) ont toutes nettement progressé aussi.

Sulzer a gagné 3,1% après que Baader Helvea a relevé recommandation et objectif de cours jeudi soir. Le processus de transformation du groupe a accéléré et la qualité du bénéfice s'améliore, a commenté le broker.

sda-ats

 Toute l'actu en bref