De quoi faut-il s'armer pour postuler à une place de travail? D'enthousiasme, mais aussi de quelques documents...

Le type de candidature peut varier en fonction de la profession, de la branche ou de la position.

En général, la postulation doit être accompagnée d’un dossier complet. Il peut valoir la peine de se renseigner à l’avance sur le type de candidature souhaité auprès de la division du personnel de l’entreprise. Pour qu’une demande d’emploi soit jugée positivement, il faut veiller à l’élaborer soigneusement.

Des explications très complètes figurent sur le site espace-emploi.ch.

Quels documents ?

Quand une annonce indique qu’il faut joindre à la candidature les «documents usuels», il s’agit en général, en plus de la lettre de candidature elle-même, d’un curriculum vitae (si possible sans lacunes, parfois avec photo) et des copies des certificats de travail. L’employeur s’attend en outre le plus souvent à des copies de diplômes, universitaires ou autres, et à des références avec adresses.

Pour bien des travailleurs étrangers, les certificats de travail peuvent constituer une particularité suisse. Ici, on les obtient quand on quitte un emploi, qu’on ait démissionné ou qu’on ait été licencié. Ces documents doivent être conservés en vue de demandes d’emploi ultérieures.

Quand la candidature est transmise sous forme électronique, il importe de veiller à ce que les documents annexés ne soient pas trop lourds, de façon à ne pas bloquer la boîte à lettres de l’employeur ou de ralentir le téléchargement.

CV, lettre de candidature: quelle langue?

Si l’offre d’emploi est rédigée en français, la lettre de candidature et le CV devraient aussi être écrits en français. Si elle est en français et en allemand, la candidature peut être rédigée dans l’une ou l’autre langue. En cas d’annonce en anglais, on s’attend en principe à ce que le dossier de candidature soit fourni en anglais.

Il n’y a pas lieu de fournir un dossier en anglais quand l’annonce est rédigée dans l’une des langues nationales, même s’il s’agit d’une entreprise active à l’international.

En ce qui concerne la traduction de documents tels que les diplômes et autres certificats, il n’existe pas de règles officielles. Tout dépend du caractère déterminant du document pour l’obtention de l’emploi et de la langue dans laquelle il est rédigé. Si un document est très important et n’est pas rédigé en français, allemand, italien ou encore en anglais, il vaut la peine, suivant les cas, de joindre une traduction professionnelle. De manière générale, il ne faut pas joindre des originaux à une demande d’emploi. Il se peut que des employeurs exigent des copies authentifiées par-devant notaire.

La lettre d’accompagnement, qui constitue la candidature en tant que telle, doit être informative et convaincante, indiquer de manière brève et claire pourquoi vous êtes le candidat idéal pour le poste mis au concours. La lettre devrait contenir une note personnelle, les expériences de travail, la formation, les connaissances en matière de langues et d’informatique, ainsi que tous les autres atouts de nature à éveiller l’attention du destinataire. Et le tout sur une page A4 au maximum.

Contrairement aux employeurs d’autres pays, les suisses demandent souvent qu’une photo soit jointe au dossier de candidature. Il faut alors veiller à ce qu’il ne s’agisse pas d’un mauvais portrait de Photomaton.

Pour le CV, les mêmes règles sont en vigueur un peu partout: simple, clair, précis, si possible sous forme de tableau. Il donne des informations sur l’âge, la nationalité, la trajectoire professionnelle, la formation, les connaissances des langues et d’informatique, les éventuelles connaissances particulières, éventuellement les intérêts particuliers et les hobbys (surtout s’ils sont en lien avec le poste de travail) ainsi que les références.

Si le CV comporte des lacunes, il faut les expliquer: «Quatorze mois de voyage en Afrique» fait bien meilleure impression qu’un trou d’une année qui pourrait inciter l’employeur à se demander ce que cela cache.

L’entreprise de placement Manpower propose sur son site des exemples de lettres de candidature et de CV.

Quand faut-il demander des précisions?

Une fois que vous avez envoyé votre dossier de candidature, on vous en confirmera sans doute la réception. Si au bout de deux semaines vous n’avez pas eu de réaction, demandez par téléphone où en est le processus d’embauche. Cela montre votre intérêt pour le poste proposé.

En général, une demande d’emploi aboutit soit à une convocation à un entretien d’embauche, soit au renvoi du dossier. Si au bout d’un mois, vous n’avez toujours pas de nouvelles, vous devriez téléphoner une nouvelle fois et demander qu’on vous renvoie votre dossier si aucun rendez-vous n’est prévu.

L’entretien d’embauche

Les entretiens d’embauche sont aussi décisifs en Suisse qu’ailleurs. Préparez-vous bien, renseignez-vous à fond sur l’entreprise que vous sollicitez, afin de savoir répondre aux éventuelles questions qu’on vous posera. Préparez-vous aussi à ce qu’on ne vous interroge pas que sur vos forces, mais aussi sur vos faiblesses. Les candidats américains sont étonnés de constater que les employeurs suisses peuvent demander si vous êtes marié, si vous avez des enfants ou si vous envisagez d’avoir d’autres enfants.

swissinfo.ch



Liens