Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le poids d'Eman Ahmed Abd El Aty est monté jusqu'à 500 kg (archives).

KEYSTONE/EPA FAMILY HANDOUT

(sda-ats)

Une Égyptienne, qui serait la plus grosse femme au monde, a perdu cent kilogrammes grâce à un régime alimentaire liquide et une opération chirurgicale réussie, ont annoncé jeudi ses médecins indiens. Eman Ahmed Abd El Aty, 37 ans, pèse désormais 400 kg.

Son poids était monté jusqu'à 500 kg en raison de son éléphantiasis, une pathologie qui provoque un gonflement des membres et d'autres parties du corps.

"Eman a été opérée avec succès par sleeve gastrectomie laparoscopique le 7 mars 2017 à l'hôpital Saifee" de Bombay, selon un communiqué. Cette opération consiste à enlever une grande partie de l'estomac.

La patiente "est maintenant nourrie de fluides par voie orale et les accepte bien. La suite du traitement pour l'équipe soignante consistera à corriger tous les problèmes médicaux associés, pour la remettre en condition suffisante afin qu'elle puisse repartir en Egypte aussi vite que possible", poursuit le texte.

25 ans sans sortir

Le mois dernier, son chirurgien avait indiqué qu'il faudrait cependant à Mme Abd El Aty plusieurs mois de physiothérapie pour la muscler. Cette dernière parvient maintenant à s'asseoir.

L'histoire de cette femme qui n'avait pas pu sortir de chez elle depuis 25 ans avait fait le tour du monde et ému un chirurgien indien qui avait proposé à l'automne de l'opérer. La malade était arrivée le mois dernier à Bombay pour y subir une chirurgie bariatrique, destinée à réduire la taille de son estomac.

Malgré sa perte de poids, l'Égyptienne serait toujours la plus grosse femme du monde. Avec 400 kg, elle est loin devant l'actuelle détentrice du titre, l'Américaine Pauline Potter, pesée à 293 kg en juillet dernier, selon le livre Guinness des records.

ATS