Une capsule "Claude Nicollier" sera au départ du concours Hyperloop Pod Competition d'Elon Musk en juillet prochain en Californie. Alignée par l'EPFZ et d'autres hautes écoles suisses, elle fait 3,27 mètres de long pour 200 kilos.

Avec ce concours lancé en 2015, le milliardaire fondateur de Tesla et de SpaceX entend développer et promouvoir un cinquième type de transport, après la voiture, le train, le bateau et l'avion: des capsules propulsées dans un tube sous vide et pouvant atteindre une vitesse de 1000 km/h.

Les deux Ecoles polytechniques fédérales seront de la partie. L'EPFL, qui était montée sur la troisième marche du podium l'an dernier, a présenté il y a deux semaines sa nouvelle capsule "Bella Lui". Mercredi, c'était au tour du team Swissloop incluant notamment l'EPFZ de présenter son nouveau bébé sur le site de l'Empa à Dübendorf (ZH).

Baptisée "Claude Nicollier" en l'honneur de l'unique astronaute suisse, la capsule a été dévoilée en sa présence. Par rapport aux précédentes "Escher" et "Mujinga", elle est entièrement nouvelle.

L'heure de vérité

L'équipe alémanique, qui n'avait pas atteint la finale l'an dernier, espère faire mieux cette année: son engin dispose désormais d'un moteur électrique à induction linéaire de quatre tonnes de poussée. L'EPFL a d'ailleurs lui aussi misé sur cette technologie.

Pour les étudiants, l'heure est maintenant aux ultimes préparatifs. Ce sera sur la base de SpaceX, dans le tube sous vide de 1,2 kilomètre, que sonnera l'heure de vérité à partir du 14 juillet. Les équipes auront alors une semaine d'essais et de qualifications. La finale est prévue le 21.

Comme l'an dernier, la compétition aura lieu sur la rampe d'essai située près du quartier général de SpaceX, à Hawthorne en Californie. Cette quatrième édition mettra aux prises 21 équipes du monde entier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.