Être admis en tant qu’étranger dans le système d'enseignement supérieur implique des notes élevées, la maîtrise de la langue et parfois une expérience professionnelle.

Pour des renseignements concernant des autorisations d’études ou une formation continue en Suisse, on peut s’informer auprès des Hautes écoles universitaires et des Hautes écoles spécialisées.

Langues

Les étudiants étrangers désireux d’accomplir un premier cycle en Suisse doivent avoir une bonne maîtrise de la langue d’enseignement. Des tests de langues ont lieu normalement deux fois par an, en juin et en août-septembre à l’Université de Fribourg. Celle-ci offre des cours de préparation pouvant conduire  à l’obtention d’un certificat du Goethe Institut ou de l’Alliance française. Les cours se déroulent de septembre à juin. Ils coûtent 5200 francs et sont destinés aux étudiants ayant  une place d’étude assurée dans une université suisse.

Hautes écoles spécialisées

La condition de base pour accéder à une Haute école spécialisée est l’attestation d’une expérience professionnelle d’au moins un an dans le domaine choisi. Les étudiants qui peuvent se prévaloir d’une attestation de trois ans d’études au degré secondaire II peuvent en règle générale se présenter à un examen d’entrée. Dans certaines circonstances, l’admission est possible sans examen d’entrée. Les diplômes des Hautes écoles spécialisées sont équivalents à ceux des universités suisses.

Etudes niveau Bachelor

Les hautes écoles suisses exigent des étudiants étrangers la preuve qu’ils ont le niveau pour entreprendre des études universitaires dans leur pays d’origine et qu’ils ont obtenu l’équivalent de ce que l’on appelle en Suisse le diplôme de maturité (voir aussi le chapitre «Reconnaissance des diplômes»). Les différents établissements d'enseignement supérieur décident eux-mêmes quels diplômes ils reconnaissent ou non. Ils peuvent aussi faire dépendre l'admission d'autres préalables.

Etudes niveau Master

La condition de base pour l'accès à des études de niveau Master est d’avoir achevé avec succès son niveau Bachelor. D’autres informations sur le site de la Conférence des recteurs des universités suisse.

Chaque université a la liberté de reconnaître les Bachelor de l’étranger et de décider si un examen d’entrée est nécessaire et si d’autres conditions entrent en ligne de compte.

swissinfo.ch