Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Conseil des Suisses de l’étranger Onze voix peuvent-elles suffire pour un mot d’ordre?

auslandschweizer

Les délégués de l’ASO en session à Berne. Le Conseil des Suisses de l’étranger est la voix des 780'000 expatriés.

(ASO/Adrian Moser)

Les onze membres du Comité de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) peuvent-ils, en cas de besoin, émettre une recommandation de vote au nom des 780'000 Helvètes expatriés? Question débattue ce matin à Berne au «Parlement de la 5e Suisse».

Etait-ce le résultat d’un débat particulièrement animé dans toute la Suisse? Ou alors, ne s’agissait-il pas du tout de No Billag, mais d’un privilège que se serait indûment accordé le Comité de l’OSELien externe?

La question de savoir qui a le droit d’émettre des recommandations politiques au nom des expatriés a fait l’objet d’une discussion ce samedi 10 mai à Berne lors de la session du Conseil des Suisses de l’étranger (CSELien externe).

Au nom de tous, et à court terme

Ces derniers temps, l’OSE a donné deux consignes de vote. Oui à la réforme des retraites l’an dernier et non à l’initiative No Billag, refusée le 4 mars. Ces votes étaient importants dans le paysage politique national, et le poids des 780'000 Suisses qui vivent à l’étranger (même si tous ne votent pas, et de loin) n’est pas négligeable. Mais qui a le droit de donner une consigne au nom de l’OSE, donc au nom des Suisses de l’étranger? Car c’est en effet ainsi que leurs votes sont perçus.

Auslandschweizerrat in Bern

Qui a le droit de donner une consigne? Le Comité de l’ASO lors de la session du CSE. 

(swissinfo.ch)

Pour la votation sur No Billag, la consigne n’émanait pas du Conseil en plenum, mais du seul Comité. Ceci à cause des délais. Le dernier Conseil s’est tenu à Bâle en août 2017 et le Conseil fédéral a annoncé la date de la votation à la fin de l’automne seulement.

John McGough, délégué de la Hongrie, a donc demandé que dorénavant, seul le Conseil soit habilité à donner des consignes de vote pour des votations fédérales. Selon lui, il s’agit ici de la légitimité démocratique de tels votes, et non de l’initiative No Billag en particulier, qu’il a d’ailleurs lui-même refusée.

On décidera en août

Le Comité oppose une contre-proposition à la demande du délégué hongrois. Selon lui, «les consignes de vote sont émises par le Conseil des Suisses de l’étranger, mais si cela n’est pas possible en raison des délais, alors, elles reviennent au Comité».

Le Comité propose également qu’à l’avenir, ses consignes soient clairement déclarées comme étant celles du seul Comité. Le sénateur tessinois Filippo Lombardi, vice-président de l’ASO insiste encore une fois sur le poids politique des consignes de l’ASO.

Au final, le Conseil décide d’attendre une proposition révisée du Comité avant de se décider. Verdict à la session d’août donc.


Le Conseil des Suisses de l’étranger en livestream

Die Sitzung des Auslandschweizerrat vom 10. März 2018 im Livestream

Livestream Sitzung Auslandschweizerrat vom 10. März 2018 in Bern


(Traduction de l’allemand: Marc-André Miserez)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.