Toute l'actu en bref

C'est sous la houlette de son patron, Tidjane Thiam, que Credit Suisse a lancé l'année dernière une vaste restructuration avec à la clé la création de l'entité juridique suisse (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La nouvelle entité juridique helvétique de Credit Suisse a démarré ses activités lundi. Affiliée à 100% au numéro deux bancaire helvétique, elle opère sous sa propre licence bancaire en tant que banque suisse autonome.

Le lancement de la nouvelle entité est réussi, a indiqué Credit Suisse dans un communiqué. "Cette étape importante augmente la possibilité de liquidation du groupe en conformité avec les exigences réglementaires liées au régime du "too big to fail", précise la banque.

Credit Suisse (Suisse) inclut l'activité de banque universelle pour les clients suisses. Sa création et son lancement "montreront clairement la valeur de nos affaires suisses et créeront un élan positif dans l'intérêt de nos clients", déclare le patron du groupe Tidjane Thiam cité dans le communiqué.

Près de 1500 personnes ont planché sur ce projet durant deux ans, a précisé au journal télévisé de la chaîne alémanique SRF Thomas Gottstein, responsable de la nouvelle entité. Environ 6500 collaborateurs du numéro deux bancaire helvétique oeuvreront au sein de la filiale.

Credit Suisse (Suisse) se chargera d'1,4 million de clients. La somme du bilan doit, quant à elle, atteindre 220 milliards de francs.

Vaste restructuration

Pour rappel, le président du groupe SIX (Bourse suisse notamment) Alexandre Zeller a pris la présidence du conseil d'administration de l'entité le 1er octobre. Le Vaudois est l'ancien patron de HSBC Private Bank (Suisse) et de la Banque cantonale vaudoise. L'organe de surveillance est aussi composé de Peter Derendinger, Alexander Gut, Andreas Koopmann, Urs Rohner, Severin Schwan et Tidjane Thiam.

Sous la houlette de ce dernier, le numéro deux bancaire helvétique a lancé l'année passée une vaste restructuration, avec à la clé la création de l'entité juridique suisse. La grande banque veut se focaliser sur la banque privée, surtout en Asie et réaligner sa banque d'affaires.

Pour financer ces grandes manoeuvres, elle a lancé une augmentation de capital visant à lever plus de 6 milliards de francs plus une prochaine cotation partielle de l'entité helvétique. Celle-ci devrait se concrétiser d'ici à la fin de l'année prochaine.

sda-ats

 Toute l'actu en bref