Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

VoteInfo Les votations populaires suisses à l’âge de l’app

Un uomo mostra uno smartphone sul quale è stata scaricata l'app VoteInfo.

Tout ce que vous devez - et voulez - savoir les jours de scrutin se trouvera sur VoteInfo, une app qui promet de révolutionner la communication sur les  votations populaires.

(© KEYSTONE / PETER KLAUNZER)

La numérisation de la démocratie directe suisse avance. Désormais, l’application «VoteInfo» permet d’avoir sur son smartphone les résultats en direct des scrutins fédéraux et cantonaux, une information complète sur les objets soumis au vote et plus encore.

Fruit du travail conjoint de la Confédération et des 26 cantons, la nouvelle application VoteInfoLien externe peut être téléchargée gratuitement sur Android comme sur iOS.

Avec cet outil pratique, les dimanches de votation, chacun pourra suivre en direct les résultats pour chaque objet, mis à jour en permanence, de la fermeture des bureaux de vote à midi jusqu’à la fin du comptage des bulletins.

En définissant ses favoris ou en activant les notifications push, on peut personnaliser la visualisation et recevoir des nouvelles spécifiques selon ses intérêts, le tout de façon simple et rapide.

Vote info

vidéo de promo pour l'app vote info

Nouvelles perspectives

Mais VoteInfo est bien plus qu’une app qui livre les résultats le jour du scrutin. Elle donne accès en plus à l’entier de l’information officielle sur chaque objet soumis au vote populaire, au niveau de la Confédération et des cantons. Ainsi, la documentation sur l’Initiative contre le mitageLien externe et sur tous les objets cantonaux soumis au vote le 10 février prochain sont déjà disponibles via l’app.

La nouvelle application est en outre une mine de données historiques. Elle contient déjà toutes les archives sur les votes fédéraux depuis 1981. Le canton de Zurich a même enregistré les données de toutes les votations cantonales depuis 1831, soit un total de 1350 objets.

«Non seulement, cette nouvelle app ouvre aux citoyens et aux médias de nouvelles possibilités de s’informer, en mettant rapidement à leur disposition toutes sortes de données, mais elle ouvre certainement de nouvelles perspectives pour la recherche, qui aura librement accès à toutes ces données», a commenté le vice-chancelier de la Confédération et porte-parole du Gouvernement André SimonazziLien externe en présentant VoteInfo. Il s’agit en effet de données officielles disponibles en format ouvertLien externe, qui peuvent être non seulement consultées, mais également utilisées librement par tous.

Pas de projections, contrairement à la SSR

L’épreuve du feu pour VoteInfo, ce sera le 10 février prochain. A la Chancellerie fédérale, on se dit confiant. «Après deux séries de tests lors des deux dernières votations fédérales, l’application est désormais prête», a affirmé André Simonazzi.

Par contre, l’app n’offrira pas de tendances et de projections à la sortie des urnes, comme celles calculées chaque dimanche de votation fédérale sur mandat de la Société suisse de radiotélévision (SSRLien externe) et publiées sur les sites de ses unités d’entreprise, dont swissinfo.ch. Les autorités ont réfléchi à la possibilité d’offrir également ce service, mais elles ont conclu que cela ne relève pas de la compétence de la Confédération et des cantons, a précisé le vice-chancelier.

Pour le moment, l’app ne recense pas les votations au niveau communal. Mais à l’avenir, les cantons pourront décider de les introduire. Techniquement, l’application le permet, a encore dit André Simonazzi.

Restent les élections, pour lesquelles le processus est très différent et très complexe. Il est donc pour l’heure impossible de les inclure dans VoteInfo.


(Traduction de l’italien: Marc-André Miserez)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.