Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Disparition d'un grand mécène

Le couple Thyssen-Bornemisza au temps de la Villa Favorita.

(Keystone Archive)

Hans-Heinrich Thyssen-Bornemisza s'est éteint dans la nuit de samedi, à 81 ans. L'industriel naturalisé suisse était l'un des hommes les plus riches du monde.

Le baron Hans Heinrich Thyssen-Bornemisza, le milliardaire suisse qui s'était constitué la plus grande collection d'art privée du monde, a succombé à une défaillance cardio-respiratoire vers une heure du matin à son domicile de Sant Feliu de Guixols, au nord de Barcelone. Son épouse espagnole Carmen Cervera était à ses côtés. Le baron Thyssen sera inhumé dans le mausolée familial du château de Schloss Landsberg en Allemagne.

Un parcours remarquable

Né le 13 avril 1921 à Scheveningen aux Pays-Bas, Hans Heinrich Thyssen-Bornemisza était l'héritier des aciéries Thyssen. Allemand par son père, Néerlandais et Hongrois par sa mère, il avait acquis la nationalité suisse en 1950. Il a vécu pendant des années au Tessin jusqu'en 1992. Depuis lors, il résidait en Espagne, patrie de sa cinquième épouse.

Hans Heinrich Thyssen-Bornemisza avait renoncé à son titre de baron et à la particule «von» qui précédait son nom. La demeure familiale, la renommée Villa Favorita construite en 1687 au bord du lac de Lugano par Konrad von Beroldingen, a abrité jusqu'en 1992 l'essentiel de sa collection privée d'oeuvres d'art. Celle-ci serait la deuxième plus importante au monde après celle de la reine Elisabeth.

Transfert à Madrid

La collection avait été lancée dans les années 20 par le baron Thyssen père. Hans Heinrich en a hérité et a entrepris de l'agrandir. La plus grande partie des oeuvres qui la composent - 1620 peintures, aquarelles, dessins, sculptures, meubles anciens et objets - a été transférée à Madrid en 1992, après que plusieurs autres grandes villes l'eurent convoitée. L'affaire avait fait couler beaucoup d'encre en Suisse.

C'était surtout pour répondre aux voeux de sa cinquième épouse Carmen Cervera, Miss Espagne 1961, que le baron avait opté pour Madrid. Un musée a été expressément construit à Madrid pour accueillir la collection. Il s'agit de Villahermosa, en face du Prado.

Pour un demi-milliard de francs

D'abord cédée en leasing, la collection a été acquise en juin 1993 par l'Etat espagnol, qui a déboursé 500 millions de francs. Elle comprend des oeuvres contemporaines (Picasso, Gris, Braque, Léger, Kirchner, Chagall, Kandinsky), mais surtout des oeuvres de maîtres anciens tels que Goya, El Greco, Murillo, Fra Angelico, Canaleto, Le Tintoret, Rubens ou Velasquez.

Hans Heinrich Thyssen-Bornemisza était le père de cinq enfants nés de ses quatre premiers mariages. Parmi eux figure Francesca, qui avait épousé à Lugano en 1993 le petit-fils du dernier empereur d'Autriche, l'archiduc Karl von Habsburg.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.