Argent des potentats: la Suisse en première ligne

Figurant parmi les refuges préférés pour l’argent de nombreux despotes, la Suisse veut désormais régler le blocage et la restitution des fonds avec une loi considérée comme pionnière au niveau international. Mais même les nouvelles normes ne résolvent pas tous les problèmes.

Dernières nouvelles
Eclairages
Que se soit ou non à juste titre, le blanchiment d'argent reste souvent associé à la Suisse.

Blanchiment d’argent

La Suisse est en net progrès

En matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, la Suisse répond aux recommandations du GAFI.

Alexandrie en janvier 2011. Le président Moubarak est renversé. 
Nigeria and Switzerland put pen to paper to agree on the modalities of the return of the Abacha funds
L’an dernier, le Conseil fédéral avait dû recourir au droit d’urgence pour bloquer les fonds de l’ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch et de ses proches. A l’avenir, il pourra s’appuyer sur une loi spécifique pour prendre de telles décisions. 
Dans un souk de Tunis. Bientôt cinq ans après la révolution, la situation économique du pays qui a lancé le Printemps arabe reste difficile.
L'ex-dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier, décédé l'an dernier, avait caché une partie de sa fortune dans des banques suisses. Confisqués par le gouvernement helvétique, ces fonds seront consacrés à des programmes d'aide au développement. 
Plus...

Chronologie: L'argent des dictateurs dans les coffres suisses