La collection Gurlitt léguée à un musée de Berne

Après une ultime péripétie judiciaire en Allemagne, le Musée des Beaux-Arts de Berne pourra entrer en possession de l'inestimable collection d'œuvres d'art de Cornelius Gurlitt, décédé en 2014. Une partie de ces oeuvres sont suspectées d'avoir été spoliées ou extorquées durant la période nazie.

Sur le fil
Eclairages
Hitler and Goebbels look at works of art stolen from the Italians
Lithographie de Cornelia Gurlitt, tante de Cornelius, dédiée à son amant, le critique d'art Paul Fechter.
Provenienzforschung im Kulturbereich ist Detektivarbeit.
L'héritage de Cornelius Gurlitt fait l'objet de nombreux articles dans la presse suisse et internationale. 
Cornelius Gurlitt a désigné le Musée des beaux-arts de Berne comme légataire universel de son inestimable collection.
Deux cavaliers sur la plage de Max Liebermann est pour le moment l'un des deux seuls tableaux de la collection Gurlitt que la task force allemande demande de restituer.

Chef d’œuvres en déshérence

Les musées suisses face au pillage nazi

Par Michèle Laird

Les demandes de restitution présentées par les descendants de collectionneurs juifs expropriés par les nazis sont accueillies très ...