Les défis des banques suisses pour surmonter la crise

Crise financière, lutte internationale contre l'évasion fiscale, procédures judiciaires, scandales, amendes en milliards, fuites de données, suppressions d'emplois: les banques suisses traversent la crise la plus grave de leur histoire. Avec de nouvelles réglementations, des accords fiscaux et des ajustements aux règles internationales, le gouvernement suisse veut assurer l'avenir de la place financière. Un vaste processus de restructuration est en cours, qui marquera probablement la fin du secret bancaire.

Derniers développements
Conflits avec l'Europe
Le ministre français du Budget Christian Eckert salue les efforts de la Suisse.
Hans-Rudolf Hodel, der zuvor die Schweiz u.a. in Afrika vertrat, in seiner Botschaft in Athen.
Secondo le stime, da 100 a 200 miliardi di euro sarebbero stati depositati dai contribuenti italiani nelle banche svizzere.
Plus...
Dossier étatsunien
US Attorney General Lynch still has Swiss banks in her sights
Construire des ponts entre les Etats-Unis et la Suisse est l'un des rôles de l'ambassadrice Suzan G. LeVine (à gauche), ici serrant la main de la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga en janvier 2015.
Plus...
Nouvelles stratégies et restructurations
Royal Robbins en 1960.
La fin d'une époque pour la gestion de fortune en Suisse.
Royal Robbins en 1960.
Plus...
Un secteur de première importance

Le secteur financier contribue à la création de plus de 10% du Produit intérieur brut de la Suisse.
Banques et assurances emploient plus de 200'000 personnes, soit plus de 6% de la population active du pays.
Les banques gèrent environ 10% du patrimoine global dans le monde, juste derrière les institutions américaines et britanniques.
La Suisse est numéro un en gestion transfrontalière de patrimoines de clients privés.
La place financière a aussi acquis une position importante sur le marché des devises, le commerce des matières premières et la gestion de fonds.