Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Drame aérien dans les Alpes De nombreuses questions après le crash du Junkers 52

la carcassa dell'aereo schiantatosi il 4 agosto 2018 sulle pendici del Piz Segnas.

Malgré leur intervention rapide, les secours ont perdu rapidement tout espoir de retrouver des survivants dans les débris de l'appareil.

(Polizia cantonale grigionese)

C’est le plus grave accident aérien survenu en Suisse ces dernières années. Le crash du JU-52 samedi au Piz Segnas, dans les Grisons, a fait 20 victimes. Ce «vieux coucou» des années 30 faisait pourtant l’objet d’un entretien méticuleux.

«Il n'y a plus aucun espoir de retrouver des survivants», a déclaré dimanche Andreas Tobler, chef de la police cantonale des Grisons, dimanche devant les médias à Flims. Parmi les victimes, on dénombre 8 couples et quatre personnes seules. Il s'agit de 9 hommes et 8 femmes des cantons de Zurich, Thurgovie, Lucerne, Schwyz, Zoug et Vaud ainsi que d'un couple autrichien et de leur fils. Quant aux trois membres d'équipage, ils venaient des cantons de Thurgovie et de Zurich. L'avion revenait d'un voyage à Locarno, au Tessin et devait atterrir à Dübendorf, près de Zurich.

L'accident s'est produit samedi peu avant 17h00, à 2540 mètres d'altitude. L'appareil, un Junkers JU-52 construit en 1939, était à sa capacité maximum au moment du drame.

ju 1

Crash JU-52

 

L’enquête sera longue

«L'appareil a chuté à pic et à une vitesse relativement élevée», a déclaré Daniel Knecht, du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE). Une enquête a été ouverte par le Ministère public de la Confédération, en collaboration avec le SESE, le Ministère public des Grisons et la police cantonale, pour établir les causes de l'accident.

A l'heure actuelle, une collision avec un obstacle, un câble ou un autre aéronef peut être exclue, tout comme la thèse d'une explosion en vol. «Il n'y a eu aucune influence extérieure», a précisé l'expert. Ce type d’appareil n’a pas de boîte noire. L'enquête sera donc «complexe» et prendra du temps.

La canicule qui sévit actuellement en Suisse peut compromettre la performance des moteurs, mais elle ne suffit pas pour causer à elle seule un accident.

ju 2

Crash JU 52

 

Avion mythique

L'appareil accidenté dans les Grisons est un des quatre «Tantes Ju» de l'association Ju-AirLien externe des amis de l'armée de l'air suisse. Créée il y a près de 50 ans, elle propose avant tout des vols à bord de leurs mythiques avions de collection.

Le Junkers JU-52 est un avion de transport en tôle ondulée fabriqué par la firme allemande Junkers à partir des années 1930 et jusque dans les années 50. Il a été utilisé par de nombreuses compagnies aériennes, mais aussi comme avion de transport militaire et comme bombardier pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Ju 3

Crash JU-52

 

Ju-Air n'avait connu jusqu'à samedi que deux accidents avec ses avions. Sur l'aéroport de Coblence en 1987, avec uniquement des dégâts matériels. Et en 1998 sur l'aéroport de Samedan, dans les Grisons.

L'avion faisait l'objet de services d'entretien toutes les 35 heures de vol, pour la dernière fois en juillet, a annoncé Ju-Air. Selon Kurt Waldmeier, directeur de la compagnie, les deux pilotes à bord de l'appareil étaient très expérimentés. «Il s'agit de l'épisode le plus sombre de l'histoire de la compagnie», a-t-il souligné.

Samedi noir

Samedi dans la matinée, un autre accident d'avion avait eu lieu dans une forêt d'Hergiswil, dans le canton de Nidwald. Quatre membres d'une même famille, dont deux enfants en bas âge, y ont perdu la vie, a rapporté la police.

La dernière catastrophe aérienne d'ampleur sur sol helvétique remontait au 24 novembre 2001. Un appareil Jumbolino de la compagnie Crossair en phase d'atterrissage à l'aéroport de Zurich s'était écrasé dans une forêt près de Bassersdorf. L'accident avait fait 24 morts.


swissinfo.ch avec l'ATS et le RTS

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.