Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Droits de l'homme


La Suisse signe un accord migratoire avec le Sri Lanka


 Autres langues: 5  Langues: 5
Simonetta Sommaruga au milieu d'une classe au Sri Lanka. (Keystone)

Simonetta Sommaruga au milieu d'une classe au Sri Lanka.

(Keystone)

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a signé mardi à Colombo un accord migratoire avec le Sri Lanka, au deuxième jour de sa visite sur l'île asiatique. Le texte se focalise sur la réadmission des réfugiés sri lankais qui vivent actuellement en Suisse. 

Cet accord «permettra une coopération renforcée entre la Suisse et le Sri Lanka dans le domaine migratoire», affirme le Département fédéral de la justice et police (DFJP) dans un communiqué mardi. 

Selon la ministre de la Justice et Police, cet accord règle par écrit une pratique déjà en vigueur entre les deux pays. «Ce que nous avons fixé, ce sont les formalités sur la marche à suivre lors des retours», a précisé Simonetta Sommaruga à des journalistes présents à Colombo. 

Des dizaines de milliers de Sri Lankais, en particulier appartenant à la minorité tamoule, ont fui à l'étranger au cours de la guerre civile qui a ravagé leur pays entre 1983 et 2009. Nombre d'entre eux se sont réfugiés en Suisse. Ils sont aujourd'hui 50'000 à vivre sur sol suisse. La moitié environ a obtenu entre-temps le passeport à croix blanche, avait précisé dimanche le DFJP.

Critiques

De son côté, la Société pour les peuples menacés (SPM), critique cet accord, estimant que «la situation des droits humains ne s’est pas beaucoup améliorée» au Sri Lanka. «Les arrestations arbitraires dans le cadre de la loi antiterroriste sont encore à l’ordre du jour. Des cas d’enlèvements par les forces de sécurité sont toujours rapportés. […] Dès lors, la Suisse doit continuer d’offrir la protection aux requérants d’asile en danger en provenance du Sri Lanka. Avec le changement de pratique suisse en matière d’asile, les cas des deux requérants d’asile, renvoyés de Suisse en 2013 et torturés à leur retour au Sri Lanka, risqueraient de se répéter», avertit l’ONG dans un communiqué diffusé avant le voyage de Mme Sommaruga.

Importante communauté en Suisse

Depuis des années, le Sri Lanka a une importance particulière pour la politique migratoire extérieure de la Suisse: pendant le conflit armé, de nombreuses personnes déplacées ont trouvé refuge en Suisse. Quelque 50’000 Sri-Lankaises et Sri-Lankais vivent en Suisse, dont environ la moitié ont aujourd'hui la nationalité suisse.

La Suisse accueille ainsi une communauté sri-lankaise relativement importante par comparaison avec les autres pays d'Europe. En 2015, le Sri Lanka était, en ordre d'importance, le cinquième pays de provenance des requérants d'asile en Suisse.

Source: communiqué du gouvernement suisse

swissinfo.ch avec les agences

×