Toute l'actu en bref

Actuellement, la compagnie des Emirats arabes unis propose quotidiennement deux vols reliant Genève à Dubaï. L'offre est la même depuis Zurich (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le président de la compagnie Emirates Tim Clark se dit content de son marché en Suisse, en particulier à Genève, où les marges "sont parmi les plus élevées au sein de notre réseau". Il n'exclut pas d'y étendre l'offre.

Le Britannique explique ce résultat car à Genève sont implantées de nombreuses banques et organisations internationales. Ces gens aiment voyager dans les classes les plus chères sans compter le très haut pouvoir d'achat de la ville, complète-t-il dimanche lors d'un entretien avec la Schweiz am Sonntag. De manière générale, "la Suisse est très solide et est bien moins soumise à la volatilité qui existe sur les marchés européens".

Interrogé sur la possibilité d'étendre alors l'offre de la compagnie des Emirats arabes unis sur le sol helvétique, Tim Clark "ne veut rien exclure". Surtout que "le canton de Genève s'est présenté à nous et nous a demandé de proposer des vols directs à destination des Etats-Unis", souligne-t-il.

Prudence de mise

Toutefois si l'envie et la demande semblent au rendez-vous, le président d'Emirates reste prudent. Pour qu'une compagnie relie deux pays tiers sans s'arrêter dans une ville de son pays d'origine, en l'occurrence Dubaï, elle a besoin de l'approbation de l'office fédéral de l'aviation civile.

Or Emirates a déjà fait une telle demande afin de proposer des vols directs à destination du Mexique, il y a environ un an. Mais l'office fédéral n'y a toujours pas répondu, déplore Tim Clark.

Et le Britannique de rappeler alors que comme Swiss appartient à Lufthansa, "les choses sont plus compliquées". Et selon lui, "certaines personnes font pression en Suisse, pour que cette autorisation ne leur soit pas délivrée".

Actuellement, la compagnie des Emirats arabes unis propose quotidiennement deux vols reliant Genève à Dubaï. L'offre est la même depuis Zurich.

sda-ats

 Toute l'actu en bref