Navigation

Sauter la navigation

Sous sites

Fonctionnalités principales

En bref Dix choses à savoir sur le WEF

Intégrer

Combien pour être partenaire ou membre du World Economic Forum (WEF) et pour assister à la réunion annuelle à Davos? Combien la Suisse dépense-t-elle pour la sécurité? A quoi sert le WEF? L’essentiel en dix points. (SRF/JH/swissinfo.ch)

1. Qu’est ce que le WEF?

Le World Economic ForumLien externe (WEF) est une fondation basée à Genève, gérée et financée par une initiative privée internationale. Il a des partenaires et des membres qui apportent des contributions financières aux activités de l’organisation et qui échangent des expériences et abordent de multiples questions dans différentes parties du monde. La rencontre principale a lieu chaque année en janvier dans la station de montagne de Davos.

2. Qui sont ses partenaires?

Un groupe de 100 grandes multinationales comme ABB, Nestlé, Barclays, Credit Suisse, Deloitte, Deutsche Bank ou Google. Elles participent à l’élaboration de l’agenda et fournissent la majeure partie du financement: 115'000 francs par année chacune.

3. Et ses membres?

Quelque 1200 compagnies, dont les 1000 plus grosses du monde, affirme le WEF. Chacune verse environ 31'500 francs par année.

4. Combien pour assister au Forum de Davos?

Les partenaires et les membres paient encore 45'000 francs de plus pour que le président ou le directeur de la compagnie puisse être à Davos.

5. Et pour les autres?

Les représentants des gouvernements et les autres acteurs hors du WEF sont invités à Davos.

6. Quel soutien la Suisse apporte-t-elle à la réunion annuelle?

La Suisse est hôte de la manifestation. L’inauguration formelle du Forum est faite par le titulaire de la présidence tournante de la Confédération. Cette année, c’est Doris Leuthard.

Le gouvernement suisse considère que Davos est «un événement extraordinaire pour la Suisse», et qu’il offre une occasion unique à l’intérieur de ses frontières pour des personnalités de haut rang de se rencontrer et d’échanger des vues sur des problèmes et pour des solutions globales.

Pour assurer la sécurité sur terre et dans les airs durant le Forum, le ministère de la Défense peut engager jusqu’à 5000 hommes, pour une somme qui peut atteindre 28 millions de francs, pris sur le budget ordinaire de l’armée suisse. De plus, les autorités de la Confédération, du canton des Grisons et de la commune de Davos contribuent à hauteur de 9 millions supplémentaires pour les services de police et autres tâches de surveillance.

7. Pourquoi le Forum de Davos a-t-il une telle réputation?

Il permet à 2500 leaders de la politique, des affaires, de la science, des médias et de la culture de plus de 90 pays de se rencontrer et de discuter les thèmes les plus actuels de l’agenda global. Selon son slogan, le WEF est «engagé à améliorer l’état du monde».

8. Le WEF a-t-il permis un quelconque changement significatif dans le monde?

Pas directement. Sa mission est de faciliter le dialogue et l’échange d’idées. Mais il a servi de cadre à d’importantes réunions et d’importantes initiatives.

9. Pourquoi est-il critiqué?

Les critiques le nomment un «club pour riches hommes d’affaires» qui prétendent avoir de bonnes intentions mais qui ne se soucient que de la promotion de leurs propres intérêts. Ils voient dans le WEF le promoteur d’une forme de globalisation qui ne fait qu’augmenter la pauvreté et détruire l’environnement.

10. Le WEF prend-il ces critiques en compte?

Partiellement. Depuis plusieurs années, le WEF a également travaillé sur des questions comme l’inclusion sociale et la durabilité et a admis comme invités des représentants de la société civile, de la science et de la culture.