Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

En chiffres


Qui sont ces deux millions d'étrangers qui vivent en Suisse?




Avec le texte dit de mise en œuvre du «renvoi des criminels étrangers», le peuple suisse se prononcera une nouvelle fois le 28 février prochain sur une initiative de la droite conservatrice (UDC) thématisant l'immigration. Mais qui sont les étrangers qui vivent en Suisse et qui constituent près d'un quart de la population du pays? Tous les détails en un graphique interactif.

La Suisse est l'un des pays qui compte la plus forte proportion d'étrangers (24,3% en 2014) sur son territoire. Seuls quelques cas particuliers, tels que les pays pétroliers ou des Cités-États comme le Luxembourg, présentent des pourcentages encore plus élevés que la Suisse.

Le graphique ci-dessous présente les nationalités de tous les étrangers vivant en Suisse. On constate que plus de 80% des étrangers établis en Suisse proviennent de pays européens. Les ressortissants d'Allemagne, d'Italie, du Portugal et de France constituent à eux seuls près de la moitié des étrangers de Suisse.

La Suisse se trouve au premier rang des pays d’immigration européens. En 2013, avec 20 entrées pour 1000 habitants en moyenne au cours de l'année la Suisse caracole en tête, loin devant la France (5.1), l'Allemagne (8.4), le Royaume-Uni (8.2) ou l'Espagne (6).

Il est également à relever que, la nationalité suisse ne s’acquérant pas automatiquement, nombreux sont les étrangers nés en Suisse qui conservent leur nationalité d'origine. Ainsi, selon l’Office fédéral de la statistique, il y avait en 2014 388’700 personnes de nationalité étrangère nées en Suisse, soit un cinquième de la population "étrangère" du pays.

swissinfo.ch

×