Le soutien culturel relève principalement de l’autorité des cantons et des communes. Mais l’Etat fédéral a son mot à dire dans certains secteurs.

Les cantons sont responsables des affaires culturelles cantonales et régionales, tandis que les affaires culturelles d’importance nationale incombent à la Confédération. L’encouragement de la culture est ainsi devenu une partie intégrante de la politique fédérale.

En Suisse, tout comme la formation, l’encouragement de la culture incombe principalement aux cantons et aux communes. Depuis l’an 2000, il est ancré dans la Constitution par un article culturel.

Sur plus de 2,73 milliards de francs d’argent public consacré à l’encouragement à la culture environ 50% provient des communes, 40% des cantons et 10% de la Confédération.

D’autres informations sur l’histoire de l’encouragement de la culture par la Confédération sur le site de l’Office fédéral de la culture.

Politique d’encouragement à la culture

La Suisse se définit comme une «Willensnation» (une nation issue d’une volonté politique commune), pourvue de liens forts avec trois grandes cultures européennes et d’une structure fédérale censée unir un bon nombre de groupes dotés chacun de leur caractère propre. La politique de la culture, en Suisse, doit avant tout renforcer cette cohésion nationale. Toutes les mesures d’encouragement de la culture sont désormais déterminées par ce double objectif: favoriser la volonté politique qui unit ce pays et stimuler l’approfondissement des identités culturelles et de la diversité culturelle des régions.

Office fédéral de la culture

L’Office fédéral de la culture (OFC) œuvre à la promotion à la diffusion de la culture et à la conservation du patrimoine culturel et des monuments historiques. Il gère la collection d’art propriété de la Confédération, la Bibliothèque nationale ainsi que onze musées, y compris le Musée national suisse à Zurich, et veille à ce que la défense des intérêts de la protection des sites et de l’archéologie soit assurée. Il soutient la création cinématographique et artistique et le design et s’emploie à promouvoir les intérêts des diverses communautés linguistiques et culturelles. L’OFC emploie une centaine de collaborateurs.

La Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia

La Fondation pour la culture Pro Helvetia soutient les projets culturels d’intérêt national et international. Elle a été fondée par le gouvernement en 1939 et reste toujours exclusivement financée par des fonds publics.

Pro Helvetia soutient les créateurs suisses dans les domaines les plus divers, en leur assurant les meilleures conditions de création possibles ainsi que la diffusion de leurs œuvres, et en contribuant à promouvoir la notoriété des artistes suisses à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières. En 2010, Pro Helvetia disposait d’un budget de 34 millions de francs.

La promotion des échanges culturels internationaux fait partie des tâches clés de Pro Helvetia. La Fondation consacre près des deux tiers de ses ressources financières à des événements à l’étranger. Elle soutient les coproductions et l’échange de créateurs artistiques avec d’autres pays, en particulier les Etats où Pro Helvetia dispose d’une antenne. Une liste des liens vers ces antennes se trouve sur le site de Pro Helvetia.

Fondations

Outre ces deux institutions publiques, la Suisse compte un grand nombre de fondations privées d’intérêt public qui allouent aussi des bourses et des contributions de soutien aux créateurs culturels. L’Association des fondations donatrices suisses s’engage pour la transparence, le professionnalisme et la mise à disposition efficace des ressources du monde suisse des fondations.

swissinfo.ch



Liens