Combien de temps un touriste peut-il rester en Suisse ? Qui a besoin d’un visa pour s’y rendre? Pour une quarantaine de pays, aucun visa n'est nécessaire.

Les ressortissants des pays de l'Union Européenne (UE) et de l'Association européenne de libre-échange (AELE), des Etats faisant partie de l'espace Schengen, et ceux d'Israël, des USA, du Canada, de Nouvelle-Zélande, de l'Australie et de Singapour n'ont pas besoin de visa pour entrer et séjourner en Suisse pendant 90 jours. Il suffit d'être en possession d'un papier d'identité reconnu par la Suisse (passeport; pour les ressortissants de la zone UE/AELE, une carte d'identité officielle suffit).

Les personnes désirant séjourner plus de 90 jours en Suisse doivent obtenir un visa (les ressortissants de la zone UE/AELE n'ont plus besoin de visa, mais doivent demander une autorisation de séjour). En règle générale, la plupart des ressortissants des autres pays doivent obtenir un visa avant de pouvoir entrer en Suisse et dans l'espace Schengen.

Le Secrétariat d'Etat aux migrations livre toutes les informations nécessaires concernant la nécessité d'obtenir un visa pour entrer en Suisse. Les formulaires de demandes de visas y sont disponibles en format pdf.

Ressortissant de la zone UE/AELE

Les ressortissants des pays de l'Union Européenne (UE) et de l'Association européenne de libre-échange (AELE) ainsi que de l'espace Schengen n'ont pas besoin d'un visa pour entrer en Suisse et y demeurer plus de 90 jours. Mais ils doivent demander une autorisation de séjour. En règle générale, l'autorisation de séjour doit être demandée depuis le pays d'origine avant l'arrivée en Suisse. Vu l'accord sur la libre circulation des personnes conclu entre la Suisse et l'UE, les ressortissants de l'UE peuvent désormais se procurer leur autorisation de séjour une fois arrivés en Suisse.

Pour entrer en Suisse, il faut être en possession d'un papier d'identité reconnu par la Suisse, passeport ou carte d'identité officielle d'un pays de l'UE ou de l'AELE.

On trouve de plus amples informations sur le site du Secrétariat d'Etat aux migrations.

Les étrangers quittant la Suisse après y avoir séjourné plus de 90 jours doivent annoncer leur départ aux autorités locales et rendre leur autorisation de séjour.

Ressortissants de pays extérieurs à la zone UE/AELE

La Suisse a conclu avec une quarantaine de pays, dont les USA, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Israël et Singapour des accords sur la dispense de visa (appelé en anglais Short Stay Visa Waiver). Ces accords règlent les conditions qu'il faut remplir pour séjourner sans exercer d'activité lucrative pendant un maximum de 3 mois - sur une période 6 mois - sans obligation d'obtenir un visa.

On trouve une liste en format pdf fournissant les indications sur l'obtention des visas pour tous les Etats sur le site du Secrétariat d'Etat aux migrations

ou des indications légales plus précises directement sur le site du Secrétariat d'Etat aux migrations.

La plupart des ressortissants des autres pays doivent obtenir un visa avant de pouvoir entrer en Suisse. S'il y a des raisons de douter des ressources financières dont dispose la personne sollicitant un visa, les autorités suisses peuvent exiger qu'un tiers signe une garantie  pour une somme de 30'000 francs permettant de couvrir d'éventuels frais à venir. Si la personne demandant un visa doit fournir un garant, il peut obtenir des représentations consulaires ou des ambassades suisses à l'étranger les formulaires et instructions nécessaires.

Le site du Ministère suisse des affaires étrangères fournit les adresses des ambassades et consulats de Suisse sur les cinq continents.

swissinfo.ch