Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Exposition Un siècle de design ferroviaire à l'honneur

Un signe que plus d'un million de personnes regardent à la hâte chaque jour peut-il être qualifié de classique du design? Le Musée suisse du design de Zurich en est convaincu et a monté une exposition sur les Chemins de fer fédéraux (CFF).

Tous ceux qui ont voyagé en train en Suisse ont certainement au moins jeté un œil aux nombreuses horloges qui trônent dans les gares. Avec une série de pictogrammes aux couleurs primaires subtilement vives, ces véritables symboles des gares suisses constituent un point de référence simple, mais important pour les voyageurs du plus vaste réseau ferroviaire du pays.

Les Suisses sont fiers de la ponctualité de leurs trains. Bien qu'aujourd'hui, dans la vie de tous les jours, des retards soient souvent la cause de plaintes de la part de l'importante population des banlieusards, à l’origine, on se souciait beaucoup de respecter l’horaire des trains.

L'horloge des chemins de fer a été conçue en 1944 par Hans Hilfiker, ingénieur électricien employé par les CFF. Il a construit un mécanisme spécial garantissant que tous les trains du pays partent selon l’horaire, à la minute près. L'horloge principale des CFF à Zurich marquait l'heure en envoyant une impulsion toutes les minutes, ce qui permettait de synchroniser les aiguilles des secondes de toutes les horloges des gares du pays. C’est pour cette raison que l'aiguille rouge des secondes – qui rappelle la «palette rouge» utilisée par les chefs de gare pour donner le départ des trains – ne prend en fait que 58,5 secondes pour terminer le tour et s'arrête pendant 1,5 seconde à son arrivée le 12, avant de reprendre son mouvement.

Design à large échelle

Les CFF sont l'un des plus grands propriétaires immobiliers du pays et consacrent en moyenne 550 millions de francs par an à la conception et au développement des gares et des zones urbaines.

«Une bonne architecture fait naturellement partie de l'exercice. Les CFF organisent donc des concours d'architecture. L'objectif n'est pas seulement de construire des bâtiments de haute qualité qui resteront en fonction pendant des décennies, mais aussi de créer de la valeur ajoutée», estime Reto Schärli, porte-parole des CFF. «Des architectes de renom ont conçu des gares dès le XIXe siècle, comme la gare centrale de Zurich de Jakob Friedrich Wanner. Dans la seconde moitié du XXe siècle, Max Vogt a façonné l'image de nombreux bâtiments ferroviaires avec son langage formel clair.»

Plus récemment, des architectes de renommée internationale tels que Herzog & de MeuronLien externe et Santiago CalatravaLien externe ont réalisé des projets pour les CFF. Mais les investissements dans les zones appartenant aux CFF n'ont pas toujours été bien accueillis. Dans une zone proche de la gare centrale de Zurich, des modifications de grande ampleur ont provoqué une gentrification indésirable, car un gratte-ciel flanquant la ligne de chemin de fer a été transformé en appartements de luxe.

Dans les années 1990, le gouvernement suisse a décidé que le drapeau national devait avoir exactement la même couleur rouge que le fond de la double flèche et le logo avec la croix suisse, qui apparaît sur les flancs des locomotives et dans les gares CFF. Au fil des ans, le design des Chemins de fer fédéraux a reçu de nombreux prix dans différentes catégories.

Le Musée suisse du design de Zurich, la ville où se trouve la gare la plus fréquentée du pays, veut maintenant s'assurer que la population prête attention aux projets qui ont surmonté l’épreuve du temps.

L'exposition 

Le Musée suisse du design (Museum für Gestaltung) de Zurich expose des photos et des dessins de projets architecturaux et industriels, ainsi que des affiches et des installations vidéo des CFF. L'exposition est ouverte jusqu'au 5 janvier 2020.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.