Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Expulsion de l'ex-terroriste Hussein Hariri

Hussein Hariri sortant du tribunal en 1997.

(Keystone Archive)

Hussein Hariri est sorti mardi de prison après avoir purgé dix-sept ans de réclusion en Suisse.

L'ex-pirate de l'air a été immédiatement expulsé vers le Liban à bord d'un vol rapatriant des requérants d'asile.

Le ressortissant libanais a quitté la Suisse à bord d'un avion charter affrété par l'Office fédéral des réfugiés (ODR).

L'appareil a décollé de Zurich avec au total douze personnes à bord, dont plusieurs requérants d'asile déboutés, a indiqué à l'ats Dominique Boillat, porte-parole de l'ODR, confirmant une information du Matin dimanche.

Réclusion à perpétuité

Arrêté en 1987, Hussein Hariri avait été condamné en 1989 à la réclusion à perpétuité par la Cour pénale fédérale de Lausanne après avoir détourné un avion d'Air Afrique pour obtenir la libération de détenus palestiniens.

Au cours de cet acte de piraterie qui s'était achevé sur le tarmac de l'aéroport de Genève-Cointrin, il avait abattu un passager.

Sa libération intervient après dix-sept années de réclusion, marquées notamment par deux évasions. «Les personnes condamnées à la réclusion à perpétuité sont généralement libérées après 15 ans», a précisé à l'ats la députée écologiste Anne-Catherine Ménétrey, qui prépare un livre sur cette affaire.

Par ailleurs, deux tentatives d'évasion entre autres lui ont valu deux ans supplémentaires. La dernière en date remonte à septembre 2002. Profitant d'un congé, Hussein Hariri avait pris la fuite des établissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe (Vaud), où il purgeait sa peine, sous la responsabilité de la justice genevoise.

Deux mois de cavale

Deux mois après sa fuite, le pirate de l'air avait été arrêté au Maroc. Le royaume l'avait extradé vers la Suisse le 22 août 2003.

Début octobre, le Ministère public de la Confédération a suspendu l'enquête pour «présomption d'actes préparatoires délictueux» ouverte contre M. Hariri après cette évasion. La procédure pour entrave à l'action pénale, aussi liée à cette évasion, poursuit par contre son cours.

M. Hariri s'est récemment rendu à Berne avec son avocat pour être entendu, a ajouté Mme Ménétrey. Selon elle, le procureur de la Confédération envisagerait de boucler rapidement la dernière procédure en cours, qui concerne une femme avec qui M. Hariri s'est enfui.

Depuis son départ, M. Hariri n'a pas donné de nouvelles à ses amis en Suisse. Celui-ci a l'intention, selon Mme Ménétrey, de s'installer en ville, par exemple à Tyr, plutôt que dans son village familial où il craignait «la pression trop forte de la religion».

swissinfo et les agences

En bref

- Arrêté en 1987, Hussein Hariri a été condamné en 1989 à la perpétuité après avoir détourné un avion d'Air Afrique pour obtenir la libération de palestiniens.

- Au cours de cet acte de piraterie qui s'est terminé sur le tarmac de l'aéroport de Genève-Cointrin, il avait abattu un passager.

- Deux tentatives d’évasion lui ont valu une peine supplémentaire de deux ans.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.