Toute l'actu en bref

En cas de récidive, l'établissement zurichois risque de se voir retirer son autorisation, prévient la FINMA mardi (archives).

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

Falcon Private Bank a gravement enfreint les dispositions en matière de blanchiment d'argent, communique mardi la FINMA. Le gendarme financier confisque les gains obtenus illégalement par l'établissement zurichois pour un montant de 2,5 millions de francs.

La banque n'a pas procédé à des clarifications suffisantes au sujet de ses relations commerciales, précise l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) dans un communiqué. Les critiques du gendarme financier portent sur des transactions enregistrées en Suisse, à Singapour et à Hong Kong en lien avec le fonds souverain malaisien 1MDB.

Les manquements portent sur une période allant de 2012 à l'été 2015. Les fonds incriminés versés sur les comptes de la banque ont atteint environ 3,8 milliards de dollars (3,7 milliards de francs au cours actuel).

La FINMA interdit, par ailleurs, à l'institut bancaire de conclure de nouvelles relations d'affaires avec des personnes politiquement exposées et venant de l'étranger. En cas de récidive, l'établissement risque de se voir retirer son autorisation.

sda-ats

 Toute l'actu en bref