Toute l'actu en bref

Felix Gutzwiller est honoré de reprendre la présidence des Journées de Soleure (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Felix Gutzwiller est le nouveau président de la Société suisse des Journées de Soleure. Seul candidat, il a été élu mercredi lors d'une assemblée générale extraordinaire à Soleure. Le Bâlois succède à Christine Beerli.

Mme Beerli a présidé douze éditions du festival de film. Durant son mandat, le "Prix du public" et le "Prix de Soleure" ont été introduits et les 50 ans de la manifestation ont été célébrés en 2015.

"C'est un honneur pour moi de reprendre la présidence des Journées de Soleure", a déclaré Felix Gutzwiller, cité dans le communiqué. Il a loué le "rôle fondamental" que joue le festival "pour les acteurs culturels suisses sur le plan culturel et sociétal". "Tous ces facteurs, en particulier mon amour du cinéma, me motivent au moment d'assumer ces nouvelles fonctions".

Pour la directrice des Journées de Soleure Seraina Rohrer, "Felix Gutzwiller est un homme politique qui a toujours été un partenaire de toute confiance des acteurs culturels". Elle est convaincue que "son réseau contribuera à continuer de positionner les Journées de Soleure sur le plan suisse".

Médecine, politique et culture

M. Gutzwiller est né à Bâle en 1948. Après des études de médecine dans la cité rhénane, il a étudié à Harvard et fait un doctorat à l'Université Johns-Hopkins de Baltimore.

Il a ensuite enseigné à l'Université de Lausanne, avant d'être nommé professeur de médecine sociale et préventive à l'Université de Zurich. Le Bâlois a dirigé l'Institut de médecine sociale et préventive à Zurich pendant 25 ans.

En 1985, Felix Gutzwiller a été élu au Conseil communal de Belmont-sur-Lausanne (VD), avant de quitter le Lavaux pour Zurich. Il a siégé comme élu zurichois au Conseil national de 1999 à 2007 en tant que radical puis au Conseil des Etats de 2007 à 2015 (PLR).

A cette époque, il présidait la commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil des Etats et s'est consacré tout particulièrement à l'encouragement fédéral du cinéma, souligne le communiqué. Le Zurichois d'adoption est actuellement aussi président de CULTURA, la faîtière des institutions culturelles suisses.

ATS

 Toute l'actu en bref