Fossil investit dans les montres connectées

 Toute l'actu en bref

Fossil mise sur l'essor des smartwatches pour étoffer ses affaires (archives).

KEYSTONE/MARKUS STUECKLIN

(sda-ats)

Fossil poursuit sa restructuration. Le groupe texan qui vend des montres fabriquées en Suisse a supprimé une quarantaine d'emplois sur ses quatre sites en Suisse. Il se concentre désormais principalement sur les montres connectées.

Actuellement, Fossil compte entre 380 et 390 personnes, explique la directeur de la filiale européenne du groupe Martin Frey dans une interview paru lundi dans Le Temps. Le siège européen à Bâle emploie 300 personnes, un nombre inchangé.

Les suppressions d'emplois annoncées en été ont eu lieu à Glovelier dans le Jura (-6 postes), à Manno dans le Tessin (-8) et chez Antima à Bienne (-30).

D'autres restructurations ne sont pas à attendre en Suisse, mais tout dépend des licences du groupe. La donne change selon qu'une marque abandonne les montres ou qu'une autre travaille avec Fossil, explique le patron pour l'Europe.

En outre, depuis 2008, les ventes affichent un taux de croissance de 10 à 15% et le groupe a été moins regardant sur ses dépenses. Ce qu'il veut corriger.

Après la production, l'horloger américain veut s'attaquer à ses boutiques, dont il veut réduire le nombre "de manière substantielle". Il en possède 450 actuellement contre 600 en 2012. Les changements auront lieu en 2017 et 2018, relève M. Frey.

Smartwatches en progrès

Au dernier trimestre, les ventes de la division horlogère ont diminué de 2%, soit bien en deçà des 8% de baisse enregistrés par la branche en général. Le chiffre d'affaires en Asie a progressé de 12%. En outre, les ventes de produits connectés progressent très bien, selon M. Frey. "Vous le verrez au quatrième trimestre", dit-il.

Des acquisitions ne sont pas à exclure. "Nous gardons les yeux ouverts", précise le Bâlois. Mais "aujourd'hui, Fossil n'investit que dans les smartwatches".

L'an dernier, le groupe a racheté le fabricant de bracelets connectés Misfit pour 260 millions de dollars. Cette branche représente moins de 10% des produits de Fossil, mais bien plus en termes de chiffre d"affaires, selon Martin Frey.

Fossil produit 30 millions de montres par an, la majorité en Asie. Seules 400'000 portent le label "swiss made". Leur prix varie entre 100 et 600 francs. Ces montres sont vendues sous le nom Fossil, mais aussi sous d'autres marques dont le groupe exploite la licence: Michael Kors, Burberry, Adidas, Armani ou Diesel.

ATS

 Toute l'actu en bref