Toute l'actu en bref

Le rabais sur l'AG sera particulièrement intéressant pour les jeunes et les familles (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La hausse des tarifs des transports publics en 2017 sera moins élevée que prévu grâce à 50 millions de francs négociés entre le Surveillant des prix et la branche. Les détenteurs de l'AG auront automatiquement droit à un rabais s'ils prolongent le sésame.

Le rabais automatique entrera en vigueur le 1er février 2017 et sera effectif jusqu'au 31 janvier 2018 compris, précise la Surveillance des prix (SPR) lundi dans un communiqué.

Les détenteurs d'un abonnement général sont les plus fortement touchés par la hausse des tarifs, celle-ci pouvant aller jusqu'à plus de 5%. Aussi, l'AG 2e classe pour adultes passera de 3655 à 3860 francs, soit une hausse de 205 francs. L'accord trouvé entre Monsieur Prix et la branche permettra de bénéficier d'un rabais de 100 francs. L'AG coûtera ainsi 3760 francs, peut-on lire sur le site de la SPR.

La ristourne sera particulièrement intéressante pour les jeunes et les familles: les AG jeune, étudiant, enfant et apprenti (2e et 1re classes), ainsi que les AG Familia enfant et jeune (2e et 1re classes) resteront au même prix.

Jeunes gagnants

Par ailleurs, la carte Junior passera, du 1er février 2017 au 31 janvier 2018, de 30 à 15 francs par an. Concernant les cartes enfant accompagné, il n'est plus nécessaire d'avoir un lien de parenté avec le bambin. Ainsi, voisins ou mamans de jour peuvent désormais aussi s'en procurer, au prix de 15 francs. Grâce à la carte, l'enfant peut voyager gratuitement à bord des transports publics pendant un an.

Le Surveillant des prix a aussi pu maintenir la carte 9 heures pour le demi-tarif et l'offre multipack 6 pour 5 pour les cartes journalières.

Ligne du Gothard

La ligne du Gothard faisait aussi partie des hausses tarifaires prévues en février par la branche. Néanmoins, grâce aux négociations, les voyageurs paieront le même prix, qu'ils empruntent la ligne de faîte ou le tunnel de base, annonce la Surveillance des prix.

La branche est d'avis que les transports publics doivent rester accessibles à tous et que l'augmentation des prix doit rester aussi modérée que possible, écrit lundi l'Union des transports publics (UTP). La branche va ainsi prendre en charge une partie des coûts en sus causés par la hausse du prix du sillon prévue en 2017, ajoute l'UTP.

Ce relèvement du prix du sillon est à l'origine de l'augmentation des tarifs et se monte à 100 millions de francs. Il fait partie du plan de Financement et d'aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF) votée en 2014. En février dernier, l'UTP a annoncé que les prix des billets et des abonnements augmenteront en moyenne de 3% dès le 11 décembre 2016.

sda-ats

 Toute l'actu en bref