Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Incertitude Brexit: les Britanniques de Suisse s'interrogent sur leur avenir

A man with two flags

Quel que soit leur point de vue sur Brexit, les Britanniques de Suisse ont besoin de savoir où ils en sont.

(EPA/NEIL HALL)

Les citoyens britanniques en Suisse peuvent-ils être rassurés sur leur situation liée au Brexit à la suite d'un accord ad hoc entre la Suisse et le Royaume-Uni? Les représentants de l'ambassade s'efforcent de clarifier la situation, mais plusieurs problèmes restent non résolus.

Conclu le mois dernier entre la Suisse et le Royaume-Uni, un accord Lien externesur les droits des citoyens assure protéger «de manière large» les droits existants des citoyens britanniques vivant en Suisse, et inversement, après l’éventuel départ du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) le 29 mars. Il s'appliquera même si le Royaume-Uni quitte l'UE sans accord avec Bruxelles et prend également en compte quelque 2600 frontaliers britanniques qui se rendent en Suisse depuis les pays voisins (ils devront toujours se conformer aux règles de résidence du pays où ils vivent).

Jane Owen, ambassadrice de Grande-Bretagne en Suisse et au Liechtenstein, s'est entretenue avec swissinfo.ch à l’occasion d’une série d’événements organisés dans toute la Suisse pour répondre aux questions des Britanniques sur le Brexit. Elle évoque aussi ce qui ne figure pas dans l’accord sur les droits des citoyens.

Les Britanniques en Suisse peuvent-ils y rester?

Oui. Leurs permis seront prolongés comme ils l'auraient été auparavant et ils auront toujours le même accès aux emplois, aux soins de santé et à la sécurité sociale. L'ambassadrice a également confirmé que les ressortissants britanniques n'auront pas à se réinscrire en Suisse (contrairement aux Suisses au Royaume-Uni).

La situation est plus délicate, cependant, pour les citoyens britanniques qui dépendent de la législation de l’UE, pour des raisons professionnelles ou commerciales, par exemple, des points sur lesquels le Royaume-Uni et l’Union européenne doivent encore s’accorder et qui sortent du cadre de l’accord entre Berne et Londres. En l’absence d’un accord sur le Brexit, certaines questions n’ont tout simplement pas encore été réglées.

Que va-t-il se passer à l’avenir?

L’ambassade n’a pas encore pu donner d’informations concrètes sur ce qui se passera après le Brexit pour les citoyens britanniques souhaitant s’installer en Suisse, ou pour les conjoints ou partenaires suisses de citoyens britanniques susceptibles de s’installer au Royaume-Uni.

Une situation dans laquelle se trouve Dave Goodman, un ressortissant britannique qui a vécu en Suisse pendant près de huit ans. Il envisage de se rendre à la séance d’information de l’ambassade organisée à Genève. Ce pour en savoir plus sur les accords déjà passés entre la Suisse et le Royaume-Uni et sur les conséquences pour son avenir.

«Comment cela affecte-t-il le droit des Britanniques de vivre ici à long terme? La Suisse souhaite-t-elle conserver les mêmes droits et relations avec un Royaume-Uni sorti de l'UE? L'ambassade estime-t-elle que le Brexit a porté atteinte à la place du Royaume-Uni dans le monde?» Ce sont les questions que se pose Dave Goodman.

Si le texte de l'accord est un document juridique complexe, le document explicatifLien externe de l'accord fourni par le gouvernement britannique est comparativement plus simple. Mais de toute évidence, les ressortissants britanniques ont toute une gamme de questions, souvent liées à leur situation particulière. L’ambassadrice Jane Owen a reconnu la complexité de la question.

Comment les citoyens britanniques devraient-ils se préparer pour le 29 mars?

Selon Jane Owen, il ne devrait pas être nécessaire de prendre d’autres mesures spécifiques, à condition de respecter les exigences en vigueur lors d’un déménagement en Suisse, telles que l’enregistrement dans le pays, la souscription à une assurance-maladie, la conversion du permis de conduire, etc. Si vous avez une question spécifique, contactez l’ambassade. Rester informé est également une bonne idée: la plupart des informations sont en ligne, que ce soit sur le site InternetLien externe du gouvernement britannique pour les personnes résidant en Suisse ou sur la page FacebookLien externe de l'ambassade.

L’ambassade a également augmenté le niveau d’information publiée sur les médias sociaux au cours des derniers mois. Cela comprend des vidéos de l'ambassadrice et, début janvier, une liste des neuf questions les plus fréquemment posées (avec réponses) par les Britanniques en Suisse.

La semaine dernière, l'ambassade a commencé sa tournéeLien externe à travers le pays, qui se déroulera jusqu'à la fin du mois de février. Certains des 43’000 Britanniques en Suisse peuvent poser leurs questions directement à l'ambassadrice et aux experts en politique. Les différentes réunions ont été annoncées sur les médias sociaux et les gens devaient réserver des billets (gratuits) pour y assister. La forte demande a conduit à l'organisation d'événements supplémentaires à Berne et à Zurich.


Traduit de l'anglais par Frédéric Burnand

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.