Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Journaliste, un métier à réinventer

Bloggeur hyperactif, une activité épuisante!

(lift06.org)

Lift06, la conférence genevoise sur les nouvelles technologies de la communication qui s'est tenue cette semaine, a fourmillé de bloggeurs hyperactifs!

Décryptage d'un phénomène mondial qui bouscule fortement les médias traditionnels avec quelques-uns de ces nouveaux acteurs du monde de l'information réunis à Genève.

Sur les 350 participants de Lift06, au moins 150 ont commenté en direct la conférence sur leur blog. Et ce tout au long de sa durée.

«Certains font de l'analyse, d'autres dressent un procès verbal des différentes interventions ou postent simplement des photos de l'événement», précise Bruno Giussani, pionnier du web en Suisse et auteur lui-même d'un blog largement consacré aux nouvelles technologies.

Selon Laurent Haug, l'un des organisateurs de Lift06, le monde compterait actuellement 100 millions de ces carnets de notes digitales (en se référant au décompte du site «The Blog Herald»).

Certes, l'écrasante majorité de ces sites Internet simplifiés exalte les coups de cœur et les petites misères des tribus adolescentes. Mais les blogs les plus courus sont surtout le fait de spécialistes, d'amateurs éclairés, de lobbyistes ou de journalistes commentant leur domaine de prédilection.

Ebranlés sur leur base par ces nouveaux venus, les médias traditionnels tentent aujourd'hui de réagir. Mais certains responsables de presse pronostiquent la fin du métier de journaliste, balayé à la fois par les blogs (et ses prochains avatars) et les logiciels de traitement de l'information, tels ceux qui gèrent le site d'actualités de Google, le tentaculaire moteur de recherche.

C'est la thèse défendue par «Une presse sans Gutenberg», un livre que vient de publier le journaliste français Jean-François Fogel et Bruno Patino, président du Monde Interactif, qui édite le site web du quotidien français Le Monde.

Bruno Giussani n'entonne pas cette oraison funèbre: «Nous assistons à l'éclosion d'un environnement complémentaire et parallèle aux médias traditionnels, qui eux-mêmes vont se transformer face à cette nouvelle donne. Un phénomène qui s'est déjà produit dans le passé avec l'arrivée de la radio et de la télévision».

La tour d'ivoire des médias

Selon ce fin connaisseur de l'Internet basé au Tessin, les blogs comblent une distance qui s'est creusée ces 15 dernières années entre les médias traditionnels et leur auditoire.

«Dans les rédactions, on ne trouve le plus souvent que des personnes issues d'une même classe sociale, dotées d'une formation universitaire similaire et partageant une même vision du monde », souligne Bruno Giussani.

Avant d'asséner: «Les journalistes sortent de moins en moins dans la rue et ne sont plus en contact avec la réalité des citoyens.»

Les blogs, eux, essayent de combler cette distance en abordant des sujets souvent survolés ou ignorés par la presse généraliste.

Raison pour laquelle la Belge Régine Debatty a lancé «we-make-money-not-art», un blog consacrés aux phénomènes émergents dans le domaine de l'art ou des technologies.

Et le succès est au rendez-vous. Avec 20 à 30'000 visiteurs uniques par jour, son blog lui permet de vivre grâce aux revenus que lui procurent bandeaux publicitaires et publicités ciblées (en rapport avec le contenu du site), un service développé par Google.

Cette formule qui est en train d'avaler le marché des petites annonces permet à la Genevoise Emily Turrettini de gagner environ 5000 francs par mois avec les trois blogs qu'elle consacre à l'univers du téléphone mobile.

De leur côté, les médias traditionnels tentent de s'adapter. «Ils doivent engager un dialogue approfondi avec les personnes qui les consultent, assure Bruno Giussani. Ce que tente de faire par exemple la BBC depuis 2- 3 ans. Résultat: lors du récent incendie d'un entrepôt près de Londres, la BBC a reçu plusieurs dizaines de photos de particuliers. Et ce avant l'arrivée des premiers photographes de presse.»

Le blog de Bondy

L'écrivain tessinois cite également l'exemple de L'Hebdo qui a lancé un blog depuis Bondy, dans la banlieue parisienne, suite aux émeutes urbaines de décembre dernier. Pour ce faire, le magazine romand a loué un petit appartement où ses journalistes se relayent pour raconter au fil des semaines la vie quotidienne de cette commune.

«Par la suite, l'Hebdo compte former un certain nombre de jeunes de Bondy pour qu'ils alimentent à leur tour le blog», précise Bruno Giussani qui a participé à l'élaboration de ce projet.

Le directeur romand d'Avenir Suisse, un think tank financé par l'économie, salue l'initiative. Et Xavier Comtesse de pronostiquer : «Seuls survivront les médias capables de fédérer les énergies issues de ces nouveaux moyens de communication, d'interagir avec elles et d'organiser les puissants flux d'informations qu'elles génèrent.»

swissinfo, Frédéric Burnand à Genève

En bref

- Première suisse, Lift 06 («Life, Ideas, Futures. Together») est une conférence consacrée aux nouvelles technologies de l'information et de la communication et à leur impact sur la société.

- Sa première édition s'est tenue à Genève les 2 et 3 février.

- Lift 06 a réunis 350 participants, dont 35 orateurs.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.