Toute l'actu en bref

Séisme politique à La Chaux-de-Fonds où l'UDC Jean-Charles Legrix n'a pas été réélu dimanche au Conseil communal de la Métropole horlogère.

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

(sda-ats)

L'UDC Jean-Charles Legrix n'a pas été réélu dimanche à l'exécutif de la Ville de La Chaux-de-Fonds. Il a été évincé par son colistier Marc Arlettaz. Le Conseil communal de la Métropole horlogère reste à gauche.

Jean-Charles Legrix, qui s'était affiché comme l'un des pourfendeurs du Musée des civilisations de l'islam récemment inauguré, n'a pas été réélu. L'issue du vote pourrait être liée à la décision annoncée il y a une semaine du président du législatif de démissionner avec effet immédiat pour recouvrer sa liberté de parole. Le socialiste Daniel Musy avait alors appelé à voter pour le colistier de Jean-Charles Legrix.

Le Parti socialiste (PS) a gagné un siège au détriment des Verts qui ne sont désormais plus représentés au Conseil communal. Le POP a réussi à conserver le siège laissé vacant par le départ de Jean-Pierre Veya et le PLR a assuré la réélection de sa représentante.

L'exécutif chaux-de-fonnier est formé du socialiste sortant Théo Huguenin-Elie (4183 voix), de la socialiste Katia Babey (2620 voix), du POP Théo Bregnard (3049 voix), de la sortante PLR Sylvia Morel (2672) et de l'UDC Marc Arlettaz (2353 voix). Trois nouveaux élus font donc leur entrée au Conseil communal.

sda-ats

 Toute l'actu en bref