Toute l'actu en bref

Dans l'ensemble, le SMI fait preuve de stabilité et les gains "post-élection présidentielle américaine" se maintiennent à la Bourse suisse (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a navigué dans la zone positive jeudi pour la quatrième séance d'affilée. Le Swiss Market Index (SMI), regroupant ses valeurs vedettes, a terminé en hausse de 0,64%, à 7964,68 points, son plus haut du jour.

Le SLI a gagné 0,78% à 1254,37 points. Le SPI a pris 0,63% à 8695,42 points.

Le marché continue de chercher une direction et de se préoccuper des effets possibles de l'arrivée de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. On se met aussi à attendre le résultat du référendum constitutionnel du 4 décembre en Italie, ainsi que l'élection présidentielle en Autriche. La nervosité augmente dans l'optique d'une possible victoire des populistes de droite à Vienne.

La présidente de la Réserve fédérale (Fed), Janet Yellen, a affirmé jeudi qu'une hausse des taux pourrait intervenir "relativement rapidement". Dans un discours qu'elle devait prononcer devant une commission du Congrès, Mme Yellen s'exprimait pour la première fois depuis l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche, alors que la Fed tiendra une réunion monétaire les 13 et 14 décembre.

La patronne de la Fed a aussi affirmé vouloir aller au bout de son mandat qui expire au début de 2018. Wall Street montait très légèrement peu après l'ouverture, prudente malgré une salve d'indicateurs américains dans l'ensemble positifs et le discours rassurant Mme Yellen.

A la Bourse suisse, sur les trente blue chips, 25 ont progressé, quatre reculé et Bâloise a fini inchangé. Zurich (+1,8%) a tenu le haut du pavé durant toute la séance. Les investisseurs ont été soulagés après les déclarations du nouveau patron du groupe, Mario Greco, lors de la journée des investisseurs.

Julius Bär a gagné 1,9%. Les autres nets gagnants sont Actelion (+2,0%), qui avait déjà gagné 7% la veille, Richemont (+1,8%), Sika (+1,6%), Adecco (+1,4%), Dufry (+1,3%) et Swisscom (+0,8%). LafargeHolcim a gagné 1,0% après avoir souffert en début de séance de la faiblesse des chiffres de l'irlandais CRH.

Dans le camp des perdants, on trouve Clariant (-1,1%), Aryzta (-0,5%) et CS (-0,4%). UBS a gagné 0,5%.

Sur le marché élargi, Meyer Burger a chuté de 5,3%. Depuis l'annonce d'une importante recapitalisation la semaine passée, le titre a perdu près de 20%. Depuis fin octobre, la chute est même de 45% et, depuis le début de l'année, de 70%. Leonteq (-2,2%) avait déjà perdu 7% la veille, dans le sillage de son rapport d'étape et de la mise à jour de sa stratégie.

sda-ats

 Toute l'actu en bref