La Bourse suisse finit en légère hausse

 Toute l'actu en bref

Le Swiss Market Index (SMI) a terminé en hausse minime de 0,03% à 8626,65 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a clôturé mercredi sur une note légèrement positive. Avant la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, les investisseurs ont fait preuve de prudence.

Ils étaient également dans l'attente des statistiques officielles de l'emploi américain en février. Ces chiffres seront publiés vendredi.

A New York, Wall Street évoluait sans direction, en début de séance. Les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont atteint en février leur plus haut niveau mensuel depuis près de six ans, selon l'enquête de la société de services informatiques ADP. "Ces chiffres sont cohérents avec notre perception que l'emploi a tendance à rebondir, après la petite faiblesse de l'an passé", a commenté Ian Shepherdson de Pantheon dans une note.

Même si les analystes ont rappelé que les données privées d'ADP n'étaient pas toujours parfaitement en adéquation avec les statistiques officielles, l'ampleur de l'amélioration laisse augurer de bons chiffres du département du travail vendredi, dernier obstacle avant la réunion de la Réserve fédérale (Fed) mi-mars.

Incertitude politique

"Les marchés mondiaux continuent d'être aux prises avec des attentes renforcées de hausse des taux de la Fed, la semaine prochaine, et avec une incertitude politique (aux Etats-Unis) et en Europe", ont rappelé les courtiers de Charles Schwab dans une note.

Toujours sur le front des indicateurs américains, la productivité a modestement augmenté au quatrième trimestre, selon une estimation finale, qui est inférieure à ce que prévoyaient les analystes.

En Suisse, le Swiss Market Index (SMI) a terminé en hausse minime de 0,03% à 8626,65 points. Le SLI a gagné 0,11% à 1368,42 points et le SPI 0,04% à 9511,23 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 16 ont progressé, 13 reculé et Schindler a fini stable.

Credit Suisse en tête

Dans le camp des gagnants, UBS (+0,1%) et Credit Suisse (+1,5%) ont eu le vent en poupe, durant toute la séance. Le numéro deux bancaire helvétique a même réalisé la meilleure performance du jour.

Les valeurs du luxe, Richemont (+1%) et Swatch (+1,1%), ont profité des récentes données économiques chinoises. L'empire du Milieu a enregistré, en février, un déficit commercial inattendu, pour la première fois depuis trois ans, à la faveur d'une envolée de ses importations et d'un repli des exportations.

Parmi les autres vainqueurs du jour, figurent Sika (+1,1%), Bâloise (+0,8%) et Actelion (+0,4%). Ce dernier a bénéficié d'un relèvement de recommandation et d'objectif de cours par JPMorgan.

Pharmas en hausse

Dans le camp des poids lourds défensifs, Roche (+0,04%) a finalement terminé dans le vert, après avoir pesé sur l'indice une bonne partie de la journée. Barclays a repris la couverture du bon de jouissance avec recommandation "overweight" et objectif de cours à 310 francs.

L'analyste s'attend à une nouvelle restructuration dans la branche de l'immuno-oncologie, au cours de l'année. Roche a obtenu plusieurs résultats positifs dans de récentes études, ce qui diminue la menace apportée par les biosimilaires. De plus, de nouveaux produits seront possiblement lancés cette année et pourraient devenir des médicaments phares.

Egalement sous pression jusque dans l'après-midi, Novartis a fini en hausse de 0,3%. Barclays a aussi repris la couverture, avec recommandation "underweight" et objectif de cours à de 65 francs.

En comparaison avec ses concurrents, le géant bâlois bénéficie d'un large portefeuille, présente peu de risques et génère un dividende jugé "raisonnable". La valorisation du titre n'est cependant pas bon marché et les perspectives de croissance à moyen terme pas claires, écrit l'analyste.

Nestlé en repli

Nestlé a cédé 0,6%. Givaudan (-0,9%), SGS (-0,8%), LafargeHolcim (-1,1%, lanterne rouge), Sonova (-0,5%) et Swisscom (-0,5%) font aussi partie des perdants.

Sur le marché élargi, Kardex (+1%), Bossard (+5,5%), la Banque cantonale du Valais (BCVs) (+0,8%), Feintool (-1,5%) et Gurit (+0,8%) ont publié des résultats annuels. Dormakaba (-3,4%) a fait de même mais pour des données semestrielles.

Lifewatch (-1,6%) a réglé un litige avec un lanceur d'alerte aux Etats-Unis. Sulzer (-0,6%) a été pénalisé par un abaissement de recommandation par HSBC.

Au lendemain de la journée des investisseurs, Vontobel a relevé l'objectif de cours de l'action Logitech (+0,8%) et a confirmé "buy". Selon l'analyste, le modèle d'affaires demeure robuste, avec une croissance à la fois des revenus et de la rentabilité.

ATS

 Toute l'actu en bref