Toute l'actu en bref

L'indice des valeurs vedettes de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a fini en recul de 0,53% à 7991,88 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la première séance de la semaine dans le rouge. Après une ouverture positive, le Swiss Market Index (SMI) a décroché, plombé par ses poids lourds et Syngenta.

Des données meilleures que prévu sur le moral des entreprises dans la zone euro et aux Etats-Unis n'ont apporté un soulagement que modéré. Les valeurs bancaires, en revanche, ont eu le vent en poupe, poursuivant sur leur lancée de la semaine passée. Au final, l'indice-phare de la place zurichoise a terminé sa troisième séance d'affilée dans le rouge.

Le SMI a fini en baisse de 0,53% à 7991,88 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a lui accusé un repli de 0,39% à 1237,74 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) de 0,54% à 8734,07 points. Sur les 30 principales cotations, 19 ont reculé, neuf ont avancé et deux sont restées sur leurs marques.

Avec une chute de 5,9%, Syngenta est le principal perdant du tableau SMI/SLI. Selon une dépêche d'agence, ChemChina, qui est en passe de racheter l'agrochimiste bâlois, n'a pas transmis aux autorités européennes des propositions d'aménagement de l'opération afin d'obtenir leur feu vert.

Les concessions devaient être transmises jusqu'à vendredi dernier. Et la Commission européenne a jusqu'à vendredi prochain pour décider si elle soumettra ou non cette transaction à un examen approfondi.

Dans une prise de position, Syngenta a parlé de "dialogue constructif" avec les autorités européennes. Le groupe a également promis des détails pour mardi, en même temps que la publication de ses chiffres trimestriels.

Pharmas en recul

Chez les poids lourds pharmaceutiques, Roche (-0,7%) a grevé l'indice. Novartis (-0,4%) a repris du poil de la bête en fin de séance, ce qui a permis de ne pas alourdir la facture. Novartis, qui publiera mardi ses résultats, est suivi avec attention. Le chiffre d'affaires présenté par Roche, la semaine passée, s'est avéré en ordre, ont commenté la plupart des analystes.

Le troisième larron Nestlé a chuté de 1%, enchaînant les déboires après la publication de ses chiffres et le rabotage de ses objectifs la semaine dernière.

Actelion a également été à la peine (-3%). La semaine passée, le titre avait perdu plus de 6,5%, dans le sillage de chiffres trimestriels pourtant bons. Malgré ses récentes déconvenues boursières, l'action reste une des principales gagnantes du marché sur l'ensemble de l'année.

Schindler (-1,4%) a connu un début de semaine difficile, à la veille de la présentation de ses résultats, à l'instar de Sika (-2,9%) et Lonza (-2,3%). Ces deux dernières entreprises se prêteront au même exercice jeudi.

Credit Suisse en tête

Du côté des gagnants, le secteur bancaire a poursuivi son avancée commencée la semaine passée, avec en tête des blue chips Credit Suisse (+2,1%). Kepler Cheuvreux recommande désormais l'achat du titre ("buy"), contre "hold" jusqu'ici.

Alors que le contexte général s'est - contre toute attente - amélioré pour la banque aux deux voiles, les mesures d'économie ont eu un effet positif sur la rentabilité, a relevé le courtier français. UBS a pris 1,3% et Julius Baer 0,9%.

Les titres des horlogers Swatch (+1,3%) et Richemont (inchangé) ont terminé au-dessus de la moyenne. Bryan Garnier a relevé sa recommandation à "buy", après "neutral". Après plusieurs trimestres de recul dans la région chinoise, la dynamique semble désormais s'améliorer dans le pays du Levant et à Hongkong.

Datacolor décolle

Sur le marché élargi, Gurit (-3,9%) et Meyer Burger (-3,2%) ont clôturé en forte baisse. Le fabricant de matériaux composites a annoncé vendredi soir une hausse de 1% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de 2016, mais il a terminé plus faiblement qu'attendu. L'action Meyer Burger a pour sa part pâti d'un avertissement sur bénéfice du fabricant allemand de modules solaires Solarworld.

Le titre peu négocié Datacolor (+8%) a commencé la semaine en force, après avoir publié des résultats annuels 2015/16 jugés convaincants. Conzzeta (+1,3%) a également terminé en hausse, après avoir annoncé une petite acquisition.

sda-ats

 Toute l'actu en bref