Toute l'actu en bref

La remontée des prix des matières premières, plus particulièrement du pétrole, a encouragé la bonne humeur des investisseurs, selon certains courtiers (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a poursuivi sa marche en avant mardi, après avoir déjà gagné 1,16% la veille. L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a progressé de 1,41% à 7934,93 points.

Le SLI a gagné 1,30% à 1218,15 points et le SPI 1,26% à 8561,69 points. Sur les trente blue chips, 28 ont progressé et deux reculé.

La remontée des prix des matières premières, plus particulièrement du pétrole, a encouragé la bonne humeur des investisseurs, selon certains courtiers. Les dernières données conjoncturelles en Chine ont aussi apaisé les inquiétudes sur la deuxième économie mondiale.

En Suisse, la journée a été placée sous le signe de la publication de partiels d'entreprises du SMI. Le titre Credit Suisse a fini clairement dans le vert, tandis qu'Adecco a subi des pertes.

L'ambiance négative des deux semaines précédentes semble disparaître petit à petit. Les données sur le commerce extérieur allemand ont suscité des commentaires positifs et, aux Etats-Unis, on continue de penser que la Réserve fédérale ne touchera pas à son taux directeur lors de sa réunion de juin.

Credit Suisse en verve

Credit Suisse (+5%) a fini dans le haut du tableau. La nominative de la grande banque a toutefois cédé un peu de terrain par rapport à la matinée, où elle a affiché une hausse de jusqu'à 6%. Le numéro deux bancaire helvétique a limité les dégâts au premier trimestre 2016, avec une perte moins importante que prévu. Certains analystes ont pointé du doigt un ratio de fonds propres durs inférieur à celui d'autres établissements comparables.

Dans le sillage de sa rivale, UBS (+2,3%) a repris du poil de la bête. Les actionnaires de la grande banque ont approuvé mardi en assemblée générale, dans le cadre d'un vote consultatif, le rapport de rémunération par 84,8% des voix ainsi que les autres propositions du conseil d'administration. Julius Baer (+2,0%) a également fini dans le peloton de tête.

Les valeurs du luxe Swatch (+3,6%) et Richemont (+2,0%) ont aussi eu le vent en poupe. Swatch s'est associé à Cornèr Banque pour le lancement en Suisse de la montre de paiement Bellamy, qui permettra de régler ses achats via la technologie de communication en champ proche.

Les poids lourds pharmaceutique Roche (+1,7%) et Novartis (+1,6%) ont soutenu l'indice. Les ventes de ces dernières semaines laissent désormais place à des achats par des institutionnels, sur le Vieux continent essentiellement, ont relevé des observateurs.

Zurich Insurance (+1,9%) et Swiss Life (+1,3%) doivent présenter leurs copies partielles ce jeudi, de même que LafargeHolcim (+1,0%).

Adecco lanterne rouge

Dans le camp des perdants, Adecco (-5%) a fini lanterne rouge. Le spécialiste du recrutement temporaire a dévoilé un premier trimestre conforme aux attentes, mais assorti de perspectives qui n'ont pas semblé avoir eu l'heur de plaire aux investisseurs. Des analystes soulignent par ailleurs un ralentissement de la croissance au tournant du trimestre.

Sur le marché élargi, Oerlikon (+4,6%) a aussi rendu sa copie intermédiaire. Le recul des ventes ne constitue pas une surprise et certains analystes jugent l'action sous-évaluée. Également après ses chiffres, PSP Swiss Property a perdu -0,7%, les analystes relevant notamment que l'action a fortement progressé depuis le début de l'année.

sda-ats

 Toute l'actu en bref