Toute l'actu en bref

Le SMI a terminé en hausse de 0,46% à 7972,14 points, avec un plus haut du jour à 7992,66 points peu avant 17h00 (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini sur une note positive mercredi. L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a ouvert dans le vert, avant de passer au rouge peu après. Dans le courant de l'après-midi, il est repassé en territoire positif.

Auparavant, le SMI avait aligné trois séances de hausse d'affilée, avec une forte progression lundi. Les craintes d'un Brexit avaient alors diminué.

En Grande-Bretagne, les derniers sondages donnent l'avantage aux partisans du maintien au sein de l'Union européenne (UE), mais l'écart semble s'être réduit. Le vote a lieu jeudi et les premiers résultats sont attendus durant la nuit de jeudi à vendredi. Les résultats définitifs tomberont en matinée vendredi.

Dans le détail, le SMI a terminé en hausse de 0,46% à 7972,14 points, avec un plus haut du jour à 7992,66 points peu avant 17h00 et un plus bas à 7901,10 peu après 10h00. Le SLI a gagné 0,67% à 1210,83 points et le SPI 0,39% à 8627,15 points. Sur les trente blue chips, 24 ont gagné du terrain et six en ont perdu.

Nestlé en repli

Les deux grandes banques, Credit Suisse (+2,2%) et UBS (+1,6%), ont nettement progressé. Zurich a fait de même (+2%). L'assureur a profité d'un relèvement de recommandation à "buy" de "neutral" par Merrill Lynch, qui estime que la direction de la firme sera capable de réaliser le retour à la profitabilité et prévoit que les réserves du groupe permettront de garantir la stabilité du dividende.

Schindler (+0,6%) et Julius Baer (+1,4%) ont également bénéficié de relèvements de recommandation. RBC a placé le bon Schindler à "sectorperform", après "underperform", estimant que les progrès attendus au niveau des marges sont plus probables que l'an dernier. Pour Julius Baer, Citigroup recommande le titre à l'achat car les perspectives à long terme sont intactes.

Parmi les principaux gagnants figurent également Dufry (+1,3%), SGS (+1,3%), Swiss Re (+1,1%) et Adecco (+1,1%). Les poids lourds pharmaceutiques ont en partie plombé le SMI, avant de virer au vert eux aussi. Novartis a gagné 0,7%, Roche 0,1%. Nestlé a, par contre, baissé de 0,2%.

Syngenta dans le rouge

Swatch (+0,1%) et Richemont (+0,9%) avaient souffert mardi des mauvais chiffres des exportations horlogères en mai. LafargeHolcim (+1,4%) a démenti les accusations d'arrangements douteux en Syrie proférées dans "Le Monde". La priorité de Lafarge à l'époque était la protection de ses collaborateurs, a souligné le groupe désormais franco-suisse dans une prise de position.

Swisscom (+0,1%) est confronté aux suites judiciaires de la vente de Publicitas à l'Allemand Aurelius en 2014. Plusieurs plaintes ont été déposées au Tribunal de commerce de Zurich, a confirmé un porte-parole du géant bleu suite à un article de "Finanz und Wirtschaft".

Le plus gros perdant est Syngenta (-0,9%). Aryzta et Givaudan affichent un repli de -0,6% chacun.

Sur le marché élargi, Gottex (-13%) et Wisekey (-4,6%) ont reculé le plus fortement. Huber+Suhner (-0,4%) avait gagné 6% la veille dans le sillage de ses informations semestrielles. Dans le camp des gagnants figurent New Venturetec (+10,3%), Schaffner (+7,1%), Latsminute.com (+7,1%) et Micronas (+5,9%).

sda-ats

 Toute l'actu en bref