Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a fini sur une note légèrement positive dans l'attente de la Fed (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé en zone positive mercredi. L'indice vedette SMI a clôturé sur un gain de 0,29% par rapport à la veille, à 8688,86 points.

Le SLI a gagné 0,39% à 1376,99 points et l'indice élargi SPI 0,28% à 9578,45 points. Sur les 30 valeurs principales, 19 ont progressé, 10 reculé et Adecco a fini inchangé.

Les marchés étaient dans l'attente d'importantes échéances géopolitiques et économiques. Le Comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale américaine (Fed) devait confirmer les attentes d'un relèvement des taux d'intérêts aux Etats-Unis.

Probable hausse des taux aux Etats-Unis

S'il ne fait guère de doute que la Fed va resserrer sa politique monétaire pour la première fois de l'année, les marchés attendent surtout des indices sur le rythme qu'elle suivra pour continuer les hausses de ses taux les mois suivants.

Par ailleurs, des élections législatives se tenaient aux Pays-Bas, qui risquent de donner une représentation inédite à l'extrême droite eurosceptique néerlandaise.

Dufry (+1,2%) a fait une des meilleures performances du jour. L'exploitant de boutiques hors taxes a retrouvé la voie de la rentabilité l'an dernier et le flux de trésorerie a impressionné les analystes.

Dans l'attente de la probable hausse de taux aux Etats-Unis, les financières ont eu le vent en poupe: UBS a avancé de 1,3%, Credit Suisse de 1,5% et Julius Baer de 1,9%, meilleure performance du moment. Aux assurances, Swiss Re (+1,1%) précède Swiss Life (+0,6%) et Zurich Insurance (+0,6%).

Nestlé soutient l'indice

Dans le camp des poids lourds défensifs, Nestlé a gagné 0,7%. Les valeurs pharmaceutiques Novartis (-0,2%) et Roche (-0,5%) ont freiné l'indice. Actelion (+0,1%) a dévoilé en matinée l'appellation de sa future émanation, baptisée Idorsia. Cette société doit permettre l'émancipation des activités de recherche et développement.

Parmi les perdants, Aryzta (-3,6%, lanterne rouge) a poursuivi sa descente. Depuis le début de l'année, le recul s'élève à 30%. Le boulanger industriel a présenté lundi un partiel considéré comme décevant. La société n'a pas articulé d'objectifs pour l'année, ce qui a don d'inquiéter les investisseurs. Geberit (-0,2%) a aussi cédé du terrain au lendemain de la publication des chiffres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS