Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a fini mardi sur une note légèrement négative (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini mardi en léger repli. A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) perdait 0,07% par rapport à la veille, à 8304,34 points.

Le SLI a cédé 0,22% à 1260,79 points et le SPI 0,08% à 9028,14 points. Sur les trente blue chips, 17 ont reculé et treize avancé. Le vent a tourné en fin d'après-midi après la publication de données conjoncturelles américaines décevantes. La progression de l'activité dans les services aux États-Unis a ralenti brusquement en août, selon l'indice des directeurs d'achats publié par l'association professionnelle ISM.

L'indice ISM est considéré comme un indicateur avancé fiable pour l'activité économique aux États-Unis. Les données du jour viennent conforter l'opinion des experts selon lesquels une hausse du taux directeur de la Réserve fédérale (Fed) n'est plus d'actualité en septembre et probablement avant la fin de l'année.

Valeurs bancaires en retrait

Les plus gros perdants du jour sont les bancaires Credit Suisse (-2,1%), UBS (-1,4%) et Julius Baer (-1,1%), qui ont nettement fléchi après les données américaines, souffrant probablement du fait que la prochaine hausse de taux directeur de la Fed risque de se faire attendre plus longtemps que prévu.

Givaudan (-0,9%), LafargeHolcim (-0,8%) et Syngenta (-0,7%) ont aussi fléchi, mais ces trois titres font nettement mieux que la moyenne depuis le début de l'année. À propos de Syngenta, ChemChina a prolongé une troisième fois, jusqu'au 8 novembre, son offre de rachat.

Galenica en tête

Dans le camp des gagnants, Galenica (+1,9%) et Swatch Group (+1,2%) font eux partie des titres qui se placent parmi les plus gros perdants depuis le début de l'année. Swatch Group notamment a inscrit un plus bas de l'année et pluriannuel récemment. HSBC a relevé sa recommandation à "hold", estimant que les risques de baisse sont plus faibles, mais qu'il n'y a pas de raison de se montrer optimiste.

ABB a fini sur un gain de 0,5%. Liberum a relevé l'objectif de cours et confirmé "buy". Le titre est sous-valorisé de 20% par rapport au secteur, a notamment commenté l'analyste. Sans information spécifique, Dufry (+1,0%), Richemont (+0,9%) et Actelion (+0,5%) ont aussi gagné du terrain.

sda-ats

 Toute l'actu en bref