Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Maison Blanche révèle Le Corbusier

'Promenade architecturale'... La Maison Blanche se découvre par le jardin.

(swissinfo.ch)

Le Corbusier a 25 ans lorsqu'il construit la Maison Blanche pour ses parents, à La Chaux-de-Fonds, et signe sa première œuvre d'architecte indépendant.

Longtemps abandonné, ce véritable laboratoire d'idées sera restauré grâce à une association.

En 1912, Charles-Edouard Jeanneret (il n'était pas encore le célèbre Le Corbusier) décide de construire une maison à ses parents «pour leur prouver qu'il est architecte», raconte Pierre Minder.

Mandaté par l'Association Maison Blanche pour réaliser une étude préparatoire à la restauration, l'architecte a observé chaque détail de la villa familiale.

«Pour voir ce qu'elle a dans le ventre», souligne Pierre Minder. Un peu comme s'il avait dû l'apprivoiser.

Un lieu d'expérimentation

Et c'est vrai que la maison vit... Ou plutôt elle raconte. Elle révèle une période méconnue de Le Corbusier. «Pour le jeune architecte qu'il était alors, la Maison Blanche était un lieu d'expérimentation. Un laboratoire d'idées.»

«Il n'y a pas de systématisation constructive, précise l'auteur de l'étude. On compte, par exemple, 11 types de fenêtres différentes.»

Charles-Edouard Jeanneret applique ce qu'il a appris, mais il projette aussi ses fantasmes. Il teste tout. Il choisit des matériaux résolument modernes pour l'époque, comme le linoléum.

«Promenade architecturale»

Pour accéder à la villa, il faut gravir une colline. On la découvre donc par le jardin, sous plusieurs angles.

«Cela rappelle le concept de 'promenade architecturale' que développera Le Corbusier au-delà de 1920», précise Pierre Minder.

Enfin, la Maison Blanche est aussi un élément révélateur de la période de transition que vit Le Corbusier à ce moment-là. Il prend ses distances avec ses œuvres précédentes et se détache progressivement de l'Art Nouveau. D'ailleurs, par la suite, il mettra de côté son passé chaux-de-fonnier.

Sauvée par une association

En 1919, les parents déménagent. La maison est devenue une charge trop lourde pour eux.

Longtemps inhabitée, elle est rachetée, en 2000, par l'association Maison Blanche pour 650'000 francs, grâce au soutien de la Ville, du canton, de la Confédération et de la Loterie romande.

«Nous ne comprenions pas qu'une construction du grand architecte Le Corbusier soit abandonnée, précisément à la Chaux-de-Fonds, son lieu natal, lance Christophe Stawarz, président de l'association. De plus, la ville souffre d'un déficit d'image... Alors, pourquoi ne pas récupérer Le Corbusier pour la revaloriser!»

La Maison Blanche sera donc restaurée. D'ici 2005, espère l'association, qui compte en faire un «outil polyvalent au service de la communauté». Autrement dit, un lieu de réception, d'exposition temporaire, de séminaires, conférences, etc. Un lieu ouvert au public.

Le début des travaux n'est pas encore fixé. L'association doit maintenant réunir les fonds nécessaires à la restauration.

swissinfo, Alexandra Richard

En bref

Charles-Edouard Jeanneret a construit la villa familiale en 1912.

Surpris par l'aspect presque blanc des murs et de la toiture d'origine, les Chaux-de-Fonniers ont surnommé la villa 'Maison Blanche'.

En 1979, elle est classée monument historique dans l'inventaire cantonal.

En 1994, l'enveloppe extérieure du bâtiment est restaurée.

En 2000, la villa, alors en mains bâloises, est rachetée par l'Association Maison Blanche pour 650'000 francs.

En 2001, l'architecte Pierre Minder est mandaté pour réaliser une étude préparatoire à la restauration.

L'association espère que la restauration sera terminée en 2005.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.