Toute l'actu en bref

La Suède a battu la Russie 2-1 pour son entrée en lice dans la Coupe du monde. Les Russes ont failli égaliser à 7 secondes de la fin, mais Ovechkin a touché le puck avec son gant.

Comme des fous les Russes. Ennuyés par une Suède comme toujours bien organisée, les joueurs d'Oleg Znarok ont failli revenir à égalité en 26 secondes dans la dernière minute du troisième tiers.

Ovechkin a trouvé la faille à 33 secondes de la troisième sirène, puis le numéro 8 des Washington Capitals a poussé le puck une deuxième fois dans le but suédois alors qu'il ne restait que sept secondes à jouer. Mais les arbitres ont annulé le but, le Russe ayant poussé le puck derrière Markström avec son gant droit.

Avant cela, les Scandinaves avaient offert une leçon de réalisme en inscrivant deux buts en 131 secondes entre la 31e et la 33e par Landeskog et Hedman. Les Suédois débutent ce tournoi de la meilleure des façons contrairement aux Russes qui se retrouvent déjà dans une situation compliquée avec encore deux rencontres à négocier face à la Finlande et au Team Amérique du Nord M23.

Dans le deuxième match de la journée, la sélection de l'Amérique du Nord M23 a donné une leçon à la Finlande (4-1). Les Finlandais font pourtant partie des meilleures nations du monde comme le prouvent leurs podiums lors des trois derniers Jeux olympiques. Mais ils ont été largement dominés par les talents nord-américains, qui ont plu par leur vitesse et leur adresse technique. Au cours de la période intermédiaire (3-0), ils ont donné le vertige aux Finlandais. Auston Matthews s'est fait l'auteur de l'assist sur l'ouverture du score de Jack Reichel (6e) à 5 contre 4. Le numéro un de la draft, qui a joué pour les Zurich Lions la saison dernière, évoluait dans une ligne au côté de Connor McDavid, no 1 du repêchage en 2015.

sda-ats

 Toute l'actu en bref