Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse peut encore rêver de Coupe du monde

Pour sa première sélection, le jeune Philippe Senderos (à d.) s'est imposé comme un leader de la défense.

(Keystone)

En réalisant un très bon match nul (0-0) au Stade de France contre les Tricolores, la Suisse joue placée dans l’optique du Mondial 2006 en Allemagne.

Accueilli comme une victoire, ce résultat récompense un état d'esprit remarquable des joueurs de l’entraîneur Köbi Kuhn.

Face à une équipe de France privée de son meilleur attaquant (Thierry Henry), les Suisses ont pleinement répondu aux espérances de leurs nombreux supporters présents au Stade de France.

Alors qu’ils restaient sur deux défaites face aux Tricolores– en n août 2003 à Genève (2-0 en match amical) et en juin 2004 à Coimbra (3-1, dans le cadre de l’Euro) – les internationaux à croix blanche ont, cette fois, réussi à résister durant 90 minutes.

Même si les Bleus ont exercé un ascendant presque total sur la rencontre, ce match nul ne peut pas être considéré comme un hold-up.

Un grand Zuberbühler

La Suisse a, en effet, bénéficié de plusieurs occasions nettes de marquer, telle cette action lumineuse de la 41e minute qui plaçait Cabanas en position idéale.

Mais si la Suisse a réussi l’exploit de ne pas perdre face aux anciens champions du monde (1998) et d’Europe (2000), elle le doit aussi en grande partie à son gardien.

Samedi soir, Pascal Zuberbühler s’est en effet montré très inspiré. Le Bâlois a réussi plusieurs interventions décisives qui ont permis à son équipe de ne pas capituler.

Par deux fois face à Sylvain Wiltord notamment, juste avant et juste après la mi-temps, et contre David Trezeguet en fin de match alors que l’attaquant de la Juventus de Turin se trouvait seul face à lui.

La satisfaction de Köbi Kuhn

«C'est une belle performance, se réjouissait Köbi Kuhn après la rencontre. Je suis content pour mes jeunes joueurs. J'attendais que l'équipe joue comme elle l'a fait. Je n'ai pas été surpris. Nous avons eu quelques occasions en première période, mais je pense que, ce soir, on a vu deux gardiens de très très haut niveau».

En sélectionnant pour la première fois les jeunes Philippe Senderos (en défense) et Reto Ziegler (au milieu de terrain), l’entraîneur de l’équipe de Suisse a vu juste.

Les deux compères qui évoluent dans le championnat anglais, respectivement à Arsenal et Tottenham, ont amené un vent de fraîcheur sur un groupe qui veut encore croire à sa qualification pour le Mondial 2006.

«Depuis l'Euro, on a montré qu'on avait fait des progrès, poursuit Köbi Kuhn. Pour la qualification au Mondial 2006, on a toujours l'espoir d'y parvenir, et aussi la possibilité, mais la route est longue.»

La Suisse devrait effectivement jouer sa place en Allemagne à l'automne lors du match retour contre la France le 8 octobre et 4 jours plus tard à Dublin face à l'Eire.

Mais avant ces deux échéances, il conviendra de prendre douze points en quatre matches. A commencer par mercredi contre Chypre au Hardturm de Zurich.

swissinfo et les agences

Faits

Classement du groupe 4 de qualification pour le Mondial 2006:

Eire 5 matches et 9 points
France 5 matches et 9 points
Israël 5 matches et 9 points
Suisse 4 matches et 6 points
Iles Féroé 4 matches et 1 point
Chypre 5 matches et 1 point

Fin de l'infobox

En bref

- La Suisse occupe donc provisoirement la 4e place de son groupe (avec un match en moins), dont seul le premier est automatiquement qualifié. Le deuxième doit encore disputer des matches de barrage pour accéder éventuellement à la phase finale.

- La Suisse et la France ont joué samedi soir devant 79’373 spectateurs (dont près de 15’000 Suisses), soit le record d'affluence pour un match de football au Stade de France.

- Avant cette rencontre, la Suisse avait battu les Iles Féroé (6-0) et avait fait match nul contre l'Irlande (1-1) et contre Israël (2-2). Elle affrontera Chypre mercredi prochain au Hardturm de Zurich.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.