Toute l'actu en bref

La fusée Falcon 9 a décollé à 09h39 (15h39 suisses) de Cap Canaveral. Elle emportait une cargaison de 2,5 tonnes destinée à la Station spatiale internationale (ISS).

KEYSTONE/AP NASA TV

(sda-ats)

Une fusée Falcon 9 de l'entreprise SpaceX a décollé dimanche du Centre spatial Kennedy en Floride. Elle est revenue se poser après avoir mis en orbite une cargaison destinée à ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), a annoncé la société d'Elon Musk.

Le lanceur, qui a décollé à 09h39 (15h39 suisses), transportait une cargaison de 2,5 tonnes destinée à l'ISS, en orbite 400 km au-dessus de la Terre. Le vaisseau Dragon transportant cette charge a été largué sur la bonne orbite, ajoute SpaceX. Il devrait être arrimé à l'ISS mercredi.

La mission, initialement prévue samedi, avait été reportée quinze secondes avant le décollage en raison d'un problème technique dans le dernier étage de la fusée. "Tous les voyants étaient au vert, sauf que le mouvement d'un piston de la direction hydraulique du moteur était un peu curieux", avait expliqué Elon Musk.

C'est la première fois que SpaceX utilisait le pas de tir de la Nasa au Kennedy Space Center de Cap Canaveral ayant servi par le passé pour les navettes spatiales, de 1981 à 2011.

SpaceX revient à Cap Canaveral six mois après l'explosion sur un autre pas de tir d'une fusée Falcon 9, un accident qui a fait perdre à la société plus de 250 millions de dollars.

La société dirigée par l'homme d'affaires Elon Musk, le fondateur du constructeur de voitures électriques Tesla, a plus de 70 missions pour la Nasa ou des clients privés sur son carnet de commandes, d'un montant estimé à 10 milliards de dollars. L'entreprise s'est spécialisée dans l'élaboration de capsules réutilisables pour concurrencer Arianespace, numéro un mondial des lanceurs spatiaux.

ATS

 Toute l'actu en bref