Toute l'actu en bref

Dix ans après son ouverture, le Centre Paul Klee à Berne se considère comme une institution reconnue du paysage culturel avec des finances stables. Fort de cette évolution, il s'engage avec confiance dans le rapprochement avec le Musée des Beaux-Arts.

Les comptes 2014 débouchent à nouveau sur des chiffres noirs. L'excédent de recettes s'élève à 44'000 francs. Le Centre Paul Klee bénéficie d'une subvention de six millions de francs de la part du canton de Berne. Le nombre de visiteurs est également en hausse.

Cet état des lieux a été dressé mercredi par le président du conseil de fondation du Centre Paul Klee Ulrich Sinzig qui quittera dans quelques semaines ses fonctions. Le Musée des Beaux-Arts de Berne et le Centre Paul Klee seront placés sous la direction d'un seul et même organe dès le 1er juillet.

Tournant

Le conseil de la fondation faîtière, qui se substituera aux conseils de fondation des deux institutions culturelles bernoises, sera présidé par Jürg Bucher, ancien directeur général du groupe La Poste. Ce nouvel organe stratégique devra en particulier gérer le legs du collectionneur Corlelius Gurlitt et en faire un atout.

L'institution avait traversé une période financière difficile après son ouverture. Le tournant est intervenu avec la mise en place de mesures d'économies et la nomination du directeur Peter Fischer. Aujourd'hui, le Centre Paul Klee a réussi à reconquérir la confiance tant du public que du monde politique, selon Ulrich Sinzig.

sda-ats

 Toute l'actu en bref