Toute l'actu en bref

Le responsable du forum djihadiste a été condamné à une peine de 180 jours-amende fixée à 30 francs avec sursis et à une amende de 1000 francs (image symbolique/archives).

KEYSTONE/AP Militant Website/UNCREDITED

(sda-ats)

Le Ministère public de la Confédération a condamné deux sympathisants de l'Etat islamique. Il s'agit du chef du plus important forum djihadiste de Suisse romande et d'une personne qui postait des vidéos ou images à caractère djihadiste sur son compte Facebook.

Le modérateur du site internet est un Bosniaque âgé de 34 ans. Sa plate-forme contenait des appels à tuer des infidèles ou des vidéos montrant des décapitations. Or ces contenus auraient dû être effacés, estime le Ministère public dans son ordonnance pénale, dont des extraits ont été publiés par la NZZ am Sonntag et dont l'ats a également obtenu une copie.

L'homme a dirigé le forum de mars 2011 à octobre 2012. Durant ce laps de temps, il a publié 1173 messages, ouvert plus d'une septantaine de discussions, dont 30 avaient trait aux actions des moudjahidines engagés sur les différents fronts djihadistes.

Amende de 1000 francs

L'abondance des images et des vidéos illustrant des cadavres ou mettant en scène la torture de rebelles était propre à répandre la terreur. Le Ministère public note qu'au fil du temps, le modérateur du site a montré une certaine froideur et de l'insensibilité.

Pis: il ressort des résultats de l'enquête qu'il a ressenti du plaisir en visionnant les vidéos d'exécutions. Il s'est en outre réjoui que le nombre de musulmans à rejoindre les rangs d'al-Qaïda augmente.

Il a été condamné en avril à une peine de 180 jours-amende fixée à 30 francs avec sursis et à une amende de 1000 francs pour soutien à une organisation criminelle.

Attentats de Paris "légitimes"

Dans le deuxième cas, il s'agit d'un Tunisien de 35 ans. Il avait placé la bannière de l'Etat islamique comme photo de profil sur le réseau social Facebook.

Il utilisait en outre comme photo de couverture une image représentant le drapeau d'Israël en flammes et le logo de Daech. Il s'est réjoui des attentats de Paris en novembre, décrétant que les attaques étaient légitimes.

Le trentenaire a proféré ses propos pro-Etat islamiques entre début 2015 et 2016. Il a été condamné fin septembre à une peine privative de liberté de six mois avec sursis, ainsi qu'à une amende de 500 francs.

sda-ats

 Toute l'actu en bref