Toute l'actu en bref

Youssef Chahed (g.), ici avec le président tunisien Beji Caïd Essebsi, pourrait devenir le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire moderne du pays (archives).

KEYSTONE/EPA/MOHAMED MESSARA

(sda-ats)

Le Premier ministre tunisien désigné, Youssef Chahed, a dévoilé samedi la composition de son gouvernement d'union. Il a promis que le nouveau cabinet ferait preuve "d'efficacité" pour sortir le pays du marasme économique et social, cinq ans après sa révolution.

Le nouveau gouvernement compte huit femmes et marque un rajeunissement. Il doit encore faire l'objet d'un vote de confiance de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) réuni en session plénière. Selon le règlement du Parlement, celui-ci pourrait intervenir d'ici une dizaine de jours.

Youssef Chahed, 40 ans, a été désigné le 3 août par le président tunisien Beji Caïd Essebsi, après la démission d'Habib Essid, qui avait perdu un vote de confiance au Parlement. A bientôt 41 ans, il deviendrait le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire moderne du pays.

M. Chahed a multiplié les concertations avec le parti islamiste Ennahda et la formation laïque Nidaa Tounes, qui soutient le président, pour former son équipe. Le nouveau gouvernement réunit des membres de Nidaa Tounes, d'Ennahda et d'autres formations politiques ainsi que des figures de l'opposition, des personnalités considérées comme indépendantes et des proches du puissant syndicat UGTT.

Promesses tenues

Alors que Marouane El Abassi, économiste à la Banque mondiale, était donné favori pour le portefeuille des Finances, Youssef Chahed lui a préféré Lamia Zribi, une ancienne secrétaire d'Etat à l'Investissement et au Développement qui présidait depuis trois mois la Banque de financement des PME tunisienne. Le ministère de la Justice sera dirigé par Ghazi Jeribi.

Le portefeuille de l'Intérieur reste confié à Hédi Majdoub, celui de la Défense à Farhat Horchani et celui des Affaires étrangères à Khemaies Jhinaoui. "Les promesses ont été tenues avec 8 femmes à la tête de portefeuilles importants, comme la Santé (Samira Meraï), et 14 jeunes", a souligné Youssef Chahed.

La principale tâche du nouveau Premier ministre sera de remédier à la crise économique et sociale dans laquelle la Tunisie est engluée cinq ans après sa révolution. M. Chahed a également promis de lutter contre le terrorisme, la corruption. Il devra améliorer le cadre de vie des Tunisiens, qui s'est sensiblement dégradé depuis 2011 (infrastructures déficientes, manque de propreté de l'espace public...).

sda-ats

 Toute l'actu en bref