Le nouveau directeur général du gestionnaire de fortune Julius Bär, Philipp Rickenbacher, a gagné 4,41 millions de francs l'année dernière. Le dirigeant a changé de poste en cours d'année, prenant les rênes de la banque zurichoise en septembre.

M. Rickenbacher siégeait déjà à la direction générale du groupe avant sa nomination, en qualité de chef de l'activité Intermediaries & Global Custody, chargé des activités d'intermédiation. En 2019, son salaire fixe a atteint 967'000 francs, tandis que la part variable s'est élevée à quelque 3,45 millions.

Patron de Julius Bär jusqu'à fin août, Bernhard Hodler a gagné 3,65 millions de francs, dont 1,5 million de rémunération fixe. A titre de comparaison, il avait empoché 6,16 millions en 2018. M. Hodler avait pris la tête de la banque en novembre 2017, suite au départ surprise de Boris Collardi chez Pictet.

La direction générale dans son ensemble a touché 19,78 millions de francs, légèrement moins que le 20,60 millions de l'exercice précédent.

Le président Romeo Lacher a perçu 946'000 francs en jetons de présence en 2019. Il a rejoint le conseil d'administration en avril. La compensation de son prédécesseur Daniel Sauter a atteint 146'000 francs pour quatre mois, contre 1,10 million pour l'année 2018 complète.

Le conseil d'administration s'est vu attribuer 3,86 millions, un montant plus ou moins stable sur un an (3,82 millions en 2018).

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.