Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le plus fort de ces dernières années La Suisse secouée par un tremblement de terre de magnitude 4,6



L’épicentre du tremblement de terre du 6 mars 2017 se trouvait en Suisse centrale.

L’épicentre du tremblement de terre du 6 mars 2017 se trouvait en Suisse centrale.

(natural-hazards.ch)

Le tremblement de terre qui a secoué la Suisse centrale lundi soir - sans faire de victimes - a été un des plus forts enregistrés dans le pays ces dernières années.

Selon le Service Sismologique Suisse (SEDLien externe), de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, la secousse «relativement forte» est survenue lundi 6 mars à 21h12. L’épicentre de ce tremblement de terre de magnitude 4,6 sur l’échelle ouverte de Richter a été localisé à quelque 6 kilomètres à l’ouest de Linthal, dans le canton de Glaris, à 5 kilomètres de profondeur.

La secousse a surtout été ressentie en Suisse centrale, mais le SED a également reçu des rapports des cantons de Berne, d’Argovie, de Zurich et des Grisons. Un tremblement de terre d’une telle ampleur, ressenti jusqu’au nord de l’Italie, peut causer des dégâts mineurs aux bâtiments, indique le Service Sismologique, qui prévoit des répliques dans les prochains jours.

La police du canton de Schwyz a reçu environ 25 appels de citoyens effrayés. Le bâtiment de la police a même tremblé pendant quelques secondes, mais sans subir de dommages. 

Cette vidéo de Suisse Tourisme montre la zone des Alpes glaronnaises ou s'est produit le tremblement de terre.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un fort séisme tous les 50 à 100 ans

L’événement de lundi a été un des plus forts à frapper la Suisse dans les dernières années. En 2016, les sismographes ont enregistré 31 tremblements de terre perceptibles, chiffre supérieur à la moyenne annuelle (21). Le plus fort (magnitude 4,1) avait frappé la localité valaisanne de Loèche les Bains, le 24 octobre.

La Suisse, comme l’Italie se trouve sur la ligne de convergence de la plaque eurasiatique et de la plaque africaine, et se voit donc confrontée au même risque sismique, avait expliqué l’année dernière Stefan Wiemer, directeur du SED.

«Un séisme de magnitude 6 peut se produire tous les 50, 100 ou 150 ans. Dans les 30 à 40 dernières années, nous avons eu une période relativement tranquille, mais il n’en sera pas toujours ainsi», avait-il rappelé.



Les zones de Suisse les plus exposées aux tremblements de terre (en rouge) sont le Valais, la région de Bâle, la vallée du Rhin (canton de St-Gall) et les Grisons.

Les zones de Suisse les plus exposées aux tremblements de terre (en rouge) sont le Valais, la région de Bâle, la vallée du Rhin (canton de St-Gall) et les Grisons.

(ethz)


(Traduction de l’italien: Marc-André Miserez), swissinfo.ch/lj

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×